Carton plein pour le placement privé de Mithra

François Fornieri, fondateur et CEO de Mithra.

Mithra a levé 65 millions d'euros auprès d'investisseurs institutionnels via un placement privé. Le livre d'ordres a été sursouscrit.

Mithra a décidé de remplir ses caisses via une augmentation de capital. Estimée par la biotech liégeoise à environ 55 millions d’euros, cette opération a finalement permis à Mithra de lever 65 millions d'euros. L'augmentation de capital est donc un succès. "Une biotech doit toujours avoir plus de cash disponible que ses besoins réels pour financer ses projets existants, mais aussi pour rester à l'affût de nouvelles opportunités. C'est le cas de Mithra dans le cadre du Covid, mais aussi pour de nouvelles explorations dans la neuroprotection", justifie François Fornieri qui se félicite que ce placement privé soit sursouscrit de 10 millions d'euros. 

Au terme de l'opération, Mithra a vendu 3.421.052 nouvelles actions à des investisseurs institutionnels (soit environ 8,74% des actions en circulation) à un prix d'émission de 19 euros par action.

François Fornieri, Alychlo NV (Marc Coucke), Noshaq SA et la SRIW ont indiqué leur intention de soumettre des ordres dans le cadre de cette opération pour un montant total de 20 millions d’euros apportés à parts égales. Une décision qui remonte déjà à quelques semaines, assure-t-on du côté des actionnaires historiques. 

Stratégie de financement

Mithra disposait, fin 2019, de liquidités à hauteur de près de 50 millions d’euros. En avril dernier, la biopharma spécialisée dans la santé féminine a conclu un accord d'engagement de capital avec LDA Capital Limited pour un montant maximum de 50 millions en numéraire pour un délai maximum de trois ans en échange de nouvelles actions ordinaires de Mithra. En plus de cet engagement, Mithra signale qu’elle a également obtenu un prêt de 20 millions d’euros sur 18 mois.

"Le lancement d'un placement privé vient compléter la stratégie de financement de la société dans cette phase de transition en une société commerciale", explique Mithra dans un communiqué. La biopharma estime, qu’en cas de succès de cette opération, elle disposera d'un fonds de roulement suffisant pour couvrir ses dépenses jusqu'à la commercialisation du contraceptif Estelle prévue au premier semestre 2021. 

Affectation du cash

"Avec cette opération et les précédentes, nous sommes à la tête de plus de 120 millions de cash, ce qui nous permettra de mener à bien les 5 ou 6 blockbusters que nous avons en portefeuille, soit à un stade avancé soit en développement, assure Fornieri. Ce sont des moyens qui sont à la hauteur de nos ambitions." Le cash récolté servira principalement à soutenir l'augmentation des dépenses liées à l'étude de phase 3 du traitement hormonal de nouvelle génération Donesta, à répondre aux besoins de fonds de roulement et à poursuivre le financement du pipeline de R&D, notamment donc dans le cadre du coronavirus ou de la neuroprotection, a précisé la biopharma. 

"Nous sommes au bout d'un parcours de 20 ans couronnés de succès. Il faut se donner les moyens de passer à une nouvelle étape."
François Fornieri
Fondateur et CEO de Mithra

De quoi sans doute attirer les regards de certains majors du secteur qui ont exprimé leur intérêt pour la santé féminine. Ce qui ne déplairait pas à Fornieri qui s'est toujours dit ouvert à toute proposition. "Nous sommes au bout d'un parcours de 20 ans couronnés de succès. Il faut se donner les moyens de passer à une nouvelle étape", note encore Fornieri. 

La cotation de Mithra a été suspendue ce jeudi après-midi le temps de réaliser ce placement. Elle doit normalement reprendre ce vendredi à l'ouverture de la Bourse de Bruxelles. 

Lire également

Publicité
Publicité