Acacia Pharma rebondit de 50% sur Euronext Bruxelles!

La première cotation d'Acacia Pharma. ©EURONEXT

Les déboires rencontrés par Acacia Pharma dans la production de son produit phare pourrait se résoudre enfin. Un nouveau dossier de commercialisation a été déposé auprès de la FDA.

A défaut de déjà traiter la nausée et les vomissements post-opératoires, le Barhemsys, le produit phare d’Acacia Pharma, aura donné bien des sueurs froides aux investisseurs qui peuvent aujourd’hui éponger leur front moite. En gardant toutefois leur mouchoir à portée de main.

On se souviendra que les premiers frissons ont été ressentis en octobre dernier (chute de 30% en Bourse) lorsque l'autorité sanitaire américaine, la FDA, a constaté des déficiences auprès du fabricant sous contrat de l’amisulpride, le principe actif du Barhemsys. Un constat qui a provoqué, bien entendu, des délais dans le processus de mise sur les marché aux Etats-Unis de ce traitement qui avait auparavant subi, sans encombre, quatre essais cliniques de phase III.

Rebelote en mai (chute de 50%). Après avoir pris des mesures avec son sous-traitant chargé de la production de l’amisulpride afin de rectifier les insuffisances pointées par la FDA, Acacia avait envoyé une nouvelle demande de commercialisation. Nouveau refus pour les mêmes raisons.

Nouveau sous-traitant

Aujourd’hui, la biopharma signale qu’elle travaille avec un nouveau sous-traitant qui dispose d’une large expérience dans la production de l’amisulpride et d’ingrédients pharmaceutiques actifs selon les standards requis par la FDA. Ce partenaire a également connu plusieurs inspections des autorités de régulation pour l’examen de la conformité avec les règles en vigueur en matière de production dont une de la FDA en septembre 2018 avec une conclusion positive. C'est du moins ce qu'affirme Acacia Pharma dans son communiqué sans donner le nom de cette société.

Après une réunion avec la FDA, il a été décidé d’introduire une nouvelle demande de mise sur le marché comprenant ce sous-traitant. Acacia compte déposer le dossier au cours du troisième trimestre et espère un réponse positive six mois plus tard. "Notre équipe commerciale continue les préparatifs de pré-lancement et nous espérons mettre le Barhemsys sur le marché le plus tôt possible", a indiqué Julian Gilbert, le CEO d’Acacia.

Le titre s’est envolé ce lundi matin à la Bourse de Bruxelles prenant 52% avec un plus haut en séance de 2 euros. Relativisons: lors de son IPO en mars 2018, le titre a été vendu à 3,6 euros.

Lire également

Publicité
Publicité