Asit Biotech K.O. debout, l'action se désintègre

Michel Baijot, CEO d'Asit Biotech ©Debby Termonia

Tous les espoirs pour l'avenir d'Asit Biotech reposaient sur les résultats d'un essai clinique de phase III testant son produit phare contre les allergies aux pollens de graminées. Et ces résultats sont loin d'être à la hauteur. A la reprise de cotation, l'action a chuté de 85%.

Depuis vendredi matin, les actionnaires d’Asit Biotech retenaient leur souffle. Après avoir doublé de valeur (+111%) en l’espace de trois semaines, l’action était suspendue dans l’attente d’un communiqué.

Ceux qui suivent de près cette biotech spécialisée dans le traitement des allergies par immunothérapie supposaient, à juste titre, que le communiqué en question devait porter sur les résultats d’un essai clinique crucial pour l’entreprise. Son produit phare le gp-Asit+ était testé depuis plusieurs mois en phase III auprès de 650 patients affectés par une allergie aux pollens de graminées.

Ce lundi matin on a finalement appris que le gp-Asit+ n’est pas à la hauteur des espérances: son efficacité s’est révélé nettement inférieure à l’objectif fixé. Déjà en 2017, un essai clinique testant ce produit avait été recalé par les autorités sanitaires allemandes qui avaient demandé à Asit de remettre son ouvrage sur le métier. La deuxième tentative s’est donc également soldée par un échec, cuisant celui-ci.

©MEDIAFIN


Chute de 85% à la reprise de cotation

La biotech dispose, par ailleurs, de deux candidats traitements en phase de développement pré-clinique. L’un vise l’allergie aux arachides et l’autre l’allergie aux acariens. Mais leur avenir semble également compromis.

Le pipeline d'Asit Biotech. ©Asit Biotech

"Le principal actif, le gp-Asit+, qui a démontré, au mieux, un effet positif inférieur de moitié aux attentes, jette un voile négatif sur l’ensemble de la plate-forme menaçant le reste du pipeline de la société", soulignent les analystes de KBC Securities. Ils ajoutent qu’avec des liquidités limitées à 3,8 millions d’euros, il sera difficile de poursuivre d’autres programmes. Déjà à la vente sur la valeur, leur objectif de cours n’est plus maintenant que de 15 centimes contre 80 centimes auparavant. L’action a clôturé sur une chute de plus de 82%. 

Le broker Gilbert Dupont a, de son côté, abaissé sa recommandation d’accumuler à "vendre" tandis que Kepler Chevreux examine la situation avant de modifier son avis.

Quel avenir pour Asit?

Il ne faut pas se voiler la face, il s’agit d’une nouvelle catastrophique pour Asit Biotech qui avait beaucoup investi sur ce projet et dont l’avenir reposait essentiellement sur le succès de ce dernier.

Que va devenir cette société qui avait rejoint Euronext Bruxelles en 2016 au prix de 7 euros l’action et qui ne vaut virtuellement plus grand-chose en bourse?

Dans le communiqué publié ce matin, son CEO Michel Baijot a simplement indiqué qu’ils allaient analyser les données de l’essai clinique plus en détail et évaluer les meilleures options pour la société. On devrait en savoir davantage d’ici la fin de l’année.

Lire également

Publicité
Publicité