Celyad et Argenx marquent des points contre le cancer

De nouveaux médicaments d’Argenx et de Celyad contre la leucémie aiguë semblent fonctionner. Les investisseurs ont réagi avec enthousiasme, même si il est trop tôt pour crier victoire.

Argenx a testé un traitement contre la leucémie myéloïde aiguë (AML) sur douze patients. Ils ont reçu du cusatuzumab -c’est le nom du médicament- en combinaison avec le traitement standard actuel. Selon des résultats intermédiaires, onze des douze patients ont réagi positivement à la thérapie.

"Nous montrons que notre traitement est prometteur" a indiqué la porte-parole, Joke Comijn. L’AML est une forme aiguë du cancer qui sans traitement peut entraîner la mort dans les trois mois après le diagnostic.

Il n’existe pratiquement pas de médicaments sur le marché pour ralentir la maladie, et encore moins pour la guérir. De plus, ils ne fonctionnent que sur 20 à 30% des patients ce qui explique pourquoi autant de sociétés de biotechnologies cherchent une solution.

Actuellement, le traitement standard est le Vidaza de la société américaine Celgene . Aux Etats-Unis, selon des estimations, 22.000 cas d’AML sont diagnostiqués chaque année.

Rechute

Le 16 juillet, date d’arrêt pour les résultats intermédiaires, sept patients sur douze étaient toujours impliqués dans l’étude d’Argenx. Quatre patients ont quitté l’essai clinique car le traitement avait été appliqué et que le cancer s’est à nouveau déclaré. Un patient est aussi parti car le traitement lui a permis de récupérer suffisamment pour envisager une transplantation.

En moyenne, les patients ont répondu positivement au médicament pendant 6,9 mois, dont un depuis plus de 14 mois. "C’est prometteur pour une maladie qui peut s’aggraver très rapidement après le diagnostic" souligne Comijn.

Lors du congrès ASH en décembre, la grande messe pour tous les scientifiques et les entreprises qui sont focalisés sur les maladies sanguines, Argenx présentera une mise à jour sur l’évolution de son essai clinique depuis la mi-juillet.

En trois jours, l’action Argenx a bondi de 25%.

Le cancer disparaît subitement

Dans la perspective de ce congrès, Celyad a également fait état d’avancées avec un traitement en immunothérapie contre l’AML. L’an dernier, Celayd a surpris tout le monde en annonçant qu’un patient atteint par cette leucémie avait vu le cancer disparaître subitement après avoir reçu son traitement. C’est encore le cas un an plus tard. La biotech wallonne a développé un traitement appelé CAR-T. Il consiste à modifier en laboratoire des cellules immunitaires et à les réinjecter ensuite afin d’attaquer les cellules cancéreuses.

A partir de nouveaux résultats publiés hier, il semble que toutes les cellules cancéreuses ont disparu chez deux patients. Cela correspond donc à trois succès sur sept patients testés.

"Soyons clairs, trois patients ont été déclarés sans cancer mais pas guéris. Nous ne pouvons pas exclure que le maladie revienne" a indiqué Christian Homsy, le CEO de Celyad. "Nous avons prouvé que la première fois cela n’était pas un hasard. Nous devons maintenant poursuivre à partir de cela." Lors du congrès ASH, Celyad livrera des information sur cinq autres patients atteints d’AML. 

Contrairement à Argenx qui a développé un traitement de première ligne, Celyad teste sa technologie sur des patients pour lesquels tous les autres traitement ont échoué. 

En l’espace de trois séances, l’action Celyad a grimpé de 19%.

Avec le cusatuzumab (nom de code ARGX-110), Argenx semble avoir un second pilier à côté de l’efgartigimod qui est un blockbuster potentiel. Avec ce médicament, Argenx cible trois maladies rares, bien que certaines inquiétudes quant à ses effets secondaires se soient manifestées au cours des dernières semaines

Lire également

Publicité
Publicité