Enfin des contrats pour IBA

Le ProteusONE d'IBA. ©IBA

IBA le leader mondial de la protonthérapie a conclu trois contrats pour l'installation de Proteus ONE. Le prix d'un contrat varie entre 35 et 40 millions d'euros.

Sont-ce les fameux contrats qui ont fait défaut à IBA fin 2017 et l’ont poussée à lancer un nouvel avertissement sur résultats en janvier dernier

La société basée à Louvain-la-Neuve ne le précise pas dans son communiqué publié ce lundi matin. Elle signale simplement avoir signé trois nouveaux contrats avec Proton Partners International (PPI) afin d’installer trois solutions compactes de protonthérapie Proteus ONE au Royaume-Uni.

Ces appareils seront munis des technologies Pencil Beam Scanning et Cone Beam CT présise le leader mondial de la protonthérapie, une technique utilisée dans le traitement de certains cancers.

De 35 à 40 millions

Chacun de ces contrats qui sont sous réserve de financement inclut un service de maintenance. Le prix habituel d’une solution Proteus ONE comprenant un tel service varie entre 35 et 40 millions millions d’euros.

Ces centres seront les septième, huitième et neuvième installations d’IBA pour PPI. À ce jour, IBA précise avoir vendu 50 centres de protonthérapie dans le monde dont 21 solutions compactes à salle unique Proteus ONE.

Installation record

La semaine dernière, IBA conjointement avec PPI a annoncé avoir bouclé l’installation d’une machine de protonthérapie en un temps record de neuf mois au Royaume-Uni.

La société néolouvaniste publiera ses résultats annuels le 22 mars prochain. Début janvier, elle a déjà prévenu qu’elle n’atteindrait pas ses prévisions de revenus pour 2017 et qu’elle afficherait un Rebit négatif. Celui-ci et le profit net devraient repasser dans le vert en 2018 affirmait-elle. IBA a également décidé d’interrompre jusqu’à nouvel ordre la déclaration de toutes autres prévisions financières.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés