Pourquoi François Fornieri est-il dans le collimateur de la justice?

François Fornieri est dans le collimateur de la justice pour des achats d'actions suspects. ©Tim Dirven

François Fornieri, le CEO de Mithra, fait l'objet d'une enquête pour des achats d'actions suspects. A ce stade, il bénéficie de la présomption d'innocence.

François Fornieri , le CEO de la société pharmaceutique Mithra , fait visiblement l'objet d'une instruction à Liège. Deux médias donnaient l'info ce mercredi matin: Sudpresse et le Vif. Sur quoi porte l'affaire? 

Selon Sudpresse, le Liégeois est suspecté d'avoir contourné l'autorité des services et des marchés financiers pour acheter, via un tiers, des actions Mithra en toute discrétion

Je tombe des nues, je ne suis au courant de rien.
François Fornieri
CEO de Mithra

Un dossier à son encontre a été ouvert en octobre 2019. Le dossier est traité par le juge d’instruction Frédéric Frenay, spécialiste des matières économiques et financières, qui a instruit les différents dossiers liés à Stéphane Moreau. C’est lui qui instruit la validité des transactions lors des ventes de VOO, Elicio et Win par leur maison mère Nethys.

Pour acheter des actions

Certaines sources, proches du dossier, évoquent des achats pour près d'un million d'eurosDes versements auraient été repérés entre le compte de Fornieri et sur le compte d’une de ses connaissances pour acheter des actions Mithra. Fornieri aurait investi dans la société du second, qui aurait acheté des actions Mithra pour la même somme. Ce serait pour le CEO de la biotech une façon d’acheter des actions et soutenir le cours de Mithra en échappant aux notifications obligatoires à la FSMA, explique Sudpresse.

Lire aussi | François Fornieri: "C'est une chasse à l'homme"

"Délit d'initié"

Selon Le Vif, il y a bien une instruction judiciaire ouverte par le parquet de Liège à l'encontre de Fornieri à l'automne 2019 pour "délit d'initié". Les banques Belfius et BNP Paribas Fortis auraient dénoncé des transactions suspectes auprès de la Cellule de traitement des informations financières (CTIF). Une somme de 800.000 euros aurait été transférée du compte du CEO de Mithra vers celui d'un de ses amis. Ce dernier aurait ensuite investi cet argent dans des actions Mithra avant une annonce officielle qui aurait fait bondir le cours de bourse de la biotech.

À ce stade de la procédure, François Fornieri bénéfice de la présomption d'innocence. Il nie avec force les faits évoqués. "Je tombe des nues, je ne suis au courant de rien", a-t-il dit à Sudpresse. "J’ai investi un million d’euros dans une société de surveillance aux côtés de partenaires publics comme Noshaq ou la Sogepa, j’en suis devenu l’un des responsables. Après, ce que la personne a fait avec ce million, qu’en sais-je?"

Lire également

Publicité
Publicité