"L'échec rencontré par Galapagos est une opportunité d'achat"

©AFP

Même si certains d’entre eux ont réduit leur objectif de cours sur Galapagos, des analystes estiment que la baisse éventuelle provoquée par l’annonce de l’échec du MOR106 constitue une opportunité d’achat.

La recherche dans le domaine de la biotechnologie est un parcours semé d’embûches dont le succès est loin, très loin, d’être garanti. Galapagos et son partenaire MorphoSys viennent d’en faire l’amère expérience. Ils ont décidé de mettre un terme définitif au programme de développement du MOR106 destiné à traiter l’eczéma.

Cette décision prise en commun avez Novartis qui devait se charger de commercialiser ce médicament potentiel intervient après une analyse intérimaire d’un essai clinique de phase II. Cette dernière a conclu à un manque d’efficacité du MOR106. Les différentes parties vont maintenant se pencher sur la nouvelle stratégie à adopter pour ce produit.

Ce revers n’a toutefois pas eu beaucoup d’impact sur l’action Galapagos qui après une baisse de 2,8% s’affichait en hausse ce mardi midi à contre-courant de la tendance. Hier, l’action a grimpé de plus de 6% sans explication apparente. Relativisant l’importance de cet échec, les analystes de Berenberg et de Citi recommandent même de profiter du moindre accès de faiblesse provoqué par cette annonce pour acheter l’action.

Faible valorisation

Ceux de KBC Securities rappellent, pour leur part, que l’accord conclu avec Novartis en juillet 2018 prévoyait le versement d’un acompte de 95 millions d’euros et des paiements d’étape jusqu’à 850 millions d’euros et des royalties à deux chiffres à partager à parts égales entre Galapagos et MorphoSys.

"Le MOR106 représente seulement une faible fraction de la valorisation totale de Galapagos depuis que les droits exclusifs ont été attribués à Novartis" écrivent-ils. Selon la méthode somme des parties, il n’intervient que pour 3% de l’ensemble de la valeur de la biotech, soit six euros. Tout en restant à l’achat, le broker a donc réduit son objectif de cours d’autant le portant à 189 euros. Chez Berenberg ("acheter"; 200 euros), le MOR106 est valorisé à 8 euros par action.

Trésorerie de 5,6 milliards

Le MOR106 représente seulement une faible fraction de la valorisation totale de Galapagos depuis que les droits exclusifs ont été attribués à Novartis.
Lenny Van Steenhuyse et Sandra Cauwenberghs
Analystes chez KBC Securities

Même son de cloche chez Degroof Petercam ("acheter") où l’on souligne que la majorité de la valorisation repose toujours sur le filgotinib et que donc l’impact de cette annonce est relativement faible. L’objectif de cours est raboté de 5 euros à 181 euros.

"Finalement, avec une trésorerie de 5,6 milliards d’euros au 30 septembre, la société est bien positionnée pour développer son pipeline clinique qui comprend le programme Toledo qui devrait entamer des études phase II preuve du concept l’année prochaine" rassure le broker.

Toledo

Comme le précisait le CEO de Galapagos en avril dernier dans nos colonnes, le programme Toledo repose sur un nouveau mécanisme de fonctionnement qui peut s’attaquer à 7 à 8 maladies en même temps.

"Les résultats des essais sur les animaux sont prometteurs. D’un côté, il peut devenir un 'gamechanger' sur le marché des maladies inflammatoires. Mais, d’un autre côté, le programme pourrait aussi mourir demain" avertissait-il. "Si, par exemple, on constate un impact sur le rythme cardiaque, c’est fini. C’est le risque de cette phase et le risque que nous sommes en mesure de supporter."


Lire également

Publicité
Publicité