La biotech Curetis sera bientôt cotée sur le Nasdaq

©REUTERS

Suite au rapprochement avec la société américaine OpGen qui devrait être bouclé début 2020, Curetis actuellement cotée sur Euronext Bruxelles, se retrouvera sur le Nasdaq.

C’est fort probablement la dernière fois que la biotech allemande Curetis cotée sur Euronext Bruxelles publie ses résultats semestriels en tant qu’entité à part.

Au début du mois, elle a annoncé son intention de combiner ses activités avec celles de la société américaine OpGen cotée sur le Nasdaq. Les conseils d’administration ont donné leur feu vert. On attend ceux des actionnaires des deux sociétés pour la fin de l’année via des assemblées extraordinaires.

Bond de 35% des revenus

Sur les six premiers mois de l’année, la base des Unyvero installés – les mini-labos de diagnostic développés par Curetis- atteignait 170 unités contre 162 un an plus tôt. Les revenus dégagés par la "medtech" ont grimpé de presque 35% à 1,09 million d’euros alors que les dépenses se sont élevées à 11,5 millions d’euros contre 12,4 millions mi-2018.

Au 30 juin, la trésorerie disponible atteignait 7,81 millions d’euros contre 10,3 millions six mois plus tôt. Les dépenses en cash ont été réduites de 48% à 2,5 millions.

Dans un avenir immédiat, Curetis va se focaliser sur le rapprochement avec OpGen qui devrait être finalisé début 2020 et sur le financement des activités combinées pour les 12 prochains mois au moins.

Lire également

Publicité
Publicité