La biotech Kiadis rachète une société américaine

©Kiadis

Kiadis acquiert CytoSen qui a développé une plate-forme exclusive de cellules tueuses naturelles (NK). Le rachat est payé en actions Kiadis.

La société néerlandaise Kiadis  spécialisée dans le domaine des greffes de moelle osseuse, va acquérir la société américaine CytoSen Therapeutics. Cette dernière qui n’est pas cotée en Bourse a développé une plate-forme exclusive de cellules tueuses naturelles (NK) afin de permettre une thérapie par ces cellules dotée d'un potentiel anticancéreux étendu. Le principal produit développé par CytoSen devrait entrer en développement clinique en 2020.

Les cellules NK sont parmi les premières défenses immunologiques du corps disposant d’une habilité à détruire rapidement et de façon sélective des cellules anormales comme des cellules cancéreuses ou des cellules infectées par des virus.

"Cette opération crée un leader dans le domaine de l’immunothérapie cellulaire contre le cancer", souligne Kiadis qui est cotée sur Euronext Bruxelles.

En guise de paiement, les actionnaires recevront un acompte de 1,94 million d’actions Kiadis, soit environ 7,4% du total des titres de la biotech. Par la suite, en fonction des progrès cliniques et régulatoires des produits de CytoSen, il leur sera alloué des actions supplémentaires jusqu’à 5,82 millions de titres.

A la signature de l’accord, CytoSen détenait 6 millions de dollars en cash qui resteront dans la société combinée. L’opération devra être approuvée par les actionnaires de Kiadis lors d'une assemblée extraordinaire qui se tiendra le 29 mai.

Lire également

Publicité
Publicité