La biotech Oxurion dégringole après l'échec d'un essai clinique

©DB60191463

L'efficacité d'une combinaison thérapeutique comprenant un produit d'Oxurion et une autre molécule pour le traitement l’œdème maculaire diabétique (DME) n'a pas été très convaincante à l'issue d'un essai clinique de phase II. Le titre dévissait de 42% en matinée.

C’était l’un des résultats attendus de la biotech Oxurion dont le titre s’est envolé de 44% au cours des trois derniers mois.

Il concerne un essai clinique de phase IIa évaluant son produit, le THR-317, en combinaison avec une autre molécule (le ranibizumab) pour le traitement de l’œdème maculaire diabétique (DME).

L’objectif était d’évaluer auprès de 70 patients la sécurité et l’efficacité de trois injections intravitréennes mensuelles de THR-317 et de ranibizumab.

Au troisième mois, aucune amélioration n’a été constatée avec la thérapie combinée au niveau de la correction de l’acuité visuelle par rapport à la monothérapie à base de ranibizumab a précisé la biotech dans un communiqué.

La thérapie combinée a toutefois montré des améliorations auprès de deux sous-groupes de patients. Elle s'est aussi révélée globalement sûre et a été bien tolérée.

"Nous continuerons d'analyser ces données avant de décider de la meilleure position pour ce programme à mesure que nous progressons dans notre portefeuille de thérapies de prochaine génération pour le traitement de la DME au stade clinique" a indiqué Patrik De Haes le CEO d’Oxurion.

Lire également

Publicité
Publicité