La "medtech" Sequana lance son IPO à Bruxelles

L'alfapump développée par Sequana Medical. ©RV DOC

Sequana Medical a donné le coup d'envoi à son offre de souscription (IPO) qui devrait lui permettre de lever entre 27,5 et 38,5 millions d'euros. L'action est proposée dans une fourchette comprise entre 8,5 et 9 euros.

Après un premier report, Sequana Medical démarre, ce jeudi, son offre publique de souscription (IPO) qui sera suivie d’une cotation sur Euronext Bruxelles.

Cette société d'instruments médicaux active dans le développement de solutions pour diverses maladies propose 3.235.294 actions nouvelles. Ce nombre pourra être augmenté à hauteur de 15%. Une option de surallocation de 15% est également prévue.

Capitalisation de 120 millions

Le prix par titre a été fixé dans une fourchette comprise entre 8,50 et 9 euros, soit une offre globale (hors exercice des deux options mentionnées plus haut) se situant entre 27,5 millions et 38,5 millions d’euros.

En prenant le prix moyen, la capitalisation boursière de cette "medtech" d’origine suisse mais installée à Gand atteindra 120 millions d’euros. Certains actionnaires existants et des investisseurs se sont déjà engagés irrévocablement à souscrire à l’offre pour un montant de 20,5 millions d’euros au prix qui sera déterminé.

L’offre qui restera ouverte pendant au moins six jours ouvrables sera clôturée le 7 février mais pourrait être prolongée. Le prix définitif et le nombre de titres vendus seront communiqués le lendemain et la première cotation devrait intervenir le 11 février.

Cette offre organisée par KBC Securities, Kempen et Mirabaud Securities comprend une tranche pour les investisseurs particuliers et institutionnels en Belgique, un placement privé aux Etats-Unis et d’autres placements privés pour professionnels.

Alfapump

Les fonds qui seront récoltés à l’issue de cette opération serviront au développement clinique et commercial de l’alfapump. Cette pompe a reçu le label CE Mark pour les ascites réfractaires du foie et les ascites malins. Une ascite correspond à l'accumulation anormale de liquide dans l'abdomen.

Avec cette pompe implantée, le système collecte les ascites et les transporte vers la vessie où elles sont éliminées naturellement via la miction. La pompe peut être installée en moins d'une heure sous anesthésie locale ou générale. Depuis avril 2018, l'alfapump a été incluse dans les guidelines de l'association européenne pour l'étude du foie pour la cirrhose décompensée.

Lire également

Publicité
Publicité