Le cauchemar continue pour Mithra sur les marchés

©Patrick Leidgens_mithra

Mithra a perdu près de 150 millions d'euros de capitalisation boursière au cours des deux dernières séances à la Bourse de Bruxelles, et cela malgré l'accord "historique" conclu avec Mayne Parma pour la commercialisation de sa pilule contraceptive aux États-Unis.

Mithra a publié ce jeudi matin des informations complémentaires à propos du contrat conclu avec Mayne Pharma pour la commercialisation de sa pilule contraceptive Estelle aux États-Unis. Au lendemain de cette annonce, le titre avait dévissé de 11% sur Euronext Bruxelles.

La biopharma rappelle trois points essentiels de ce partenariat:

• Un montant minimum de 295 millions de dollars en droits de licence composé des avances et paiements d’étapes en cash et en actions.

• Un prix fixe par produit pour l’approvisionnement.

• Un prix variable pour l’approvisionnement basé sur un pourcentage à deux chiffres sur les ventes nettes.

Pic des ventes en 2024/2025

Mithra signale, dans son communiqué, que, comme annoncé par Mayne Pharma, "le pic des ventes nettes pourrait dépasser 200 millions de dollars par an", ce qui correspond au scénario pessimiste de Mithra de 4,5 milliards de ventes brutes sur la durée du contrat de 20 ans.

Selon les estimations des analystes sur Mayne, le pic des ventes sera atteint rapidement, d’ici 2024/2025. Les tendances du marché américain indiquent une augmentation constante du prix des produits de marque d’année en année. Rappelons que la commercialisation est prévue pour 2021 et que Mithra va déposer un dossier en ce sens auprès des autorités compétentes cette année encore.

Par ailleurs, ajoute la société liégeoise, ce scénario pessimiste est basé sur une part de marché de seulement 1,9% du marché des contraceptifs oraux (COC) en volume aux États-Unis. Or, le marché de référence d’Estelle est celui de la drospirénone (DRSP), qui est passé de 9% à 11% (+18%) du marché des COC en volume au cours de l’année dernière.

Le meilleur partenaire

Mithra souligne, par ailleurs, être convaincu que Mayne est le meilleur partenaire pour la commercialisation d’Estelle aux États-Unis.

Dans le cadre de sa stratégie marketing, le groupe australien s'est engagé à investir plusieurs centaines de millions de dollars dans les cinq premières années pour couvrir toutes ses dépenses. Selon les estimations actuelles, l’équipe entièrement dédiée à Estelle sera composée au minimum de 70 représentants médicaux expérimentés et 8 managers.

Lire également

Publicité
Publicité