analyse

Mithra rejoint Biocartis et Argenx dans la lutte anti Covid-19

Dirigée par François Fornieri, Mithra va tester son hormone Estetrol dans le traitement du Covid-19. ©Debby Termonia

Spécialiste de la santé féminine, Mithra va tester les effets de son hormone, l’Estetrol, sur des malades atteints du Covid-19. L'action grimpait de 6% en matinée.

Après Biocartis , qui planche sur un test de dépistage du Sars-CoV-2, et Argenx , qui va mesurer l’efficacité d'un anti-corps sur le syndrome de détresse respiratoire aiguë, une complication grave du Covid-19, Mithra est, aujourd’hui, la troisième biotech cotée à Bruxelles à déployer son savoir-faire afin de lutter contre ce virus et ses effets.

Les femmes plus épargnées

On le sait, cette société liégeoise spécialisée dans la santé féminine a développé à partir de l’Estetrol – un œstrogène naturel produit par le fœtus humain pendant la grossesse –, un contraceptif oral, l’Estelle, qui devrait être commercialisé à travers le monde l’an prochain. Elle a également mis au point un candidat traitement qui vise les effets désagréables de la ménopause.

37
euros
Benoit Louage de Degroof Petercam maintient son objectif de cours de 37 euros sur Mithra.

Partant du constat que les femmes sont davantage épargnées par le Covid-19 que les hommes, avec des infections moins graves et des taux de mortalité moins élevés, Mithra a décidé de lancer un programme d’étude de phase II afin d’évaluer l’effet bénéfique de l’Estetrol sur les malades atteints du Covid-19. Cette étude devrait être menée fin 2020. La biopharma signale également que le rôle protecteur des œstrogènes contre les coronavirus humains a déjà été mis en évidence de lors de l’infection au SRAS et est actuellement testé aux États-Unis chez des patients hospitalisés.

Coagulation

Avec cette étude, il s’agira notamment d’évaluer l’impact de cette hormone sur les vaisseaux sanguins des patients infectés d’autant que le virus provoque des accidents vasculaires cérébraux chez de jeunes patients, souligne un expert cité dans le communiqué de Mithra.

"Mithra a largement testé les effets bénéfiques de l'Estetrol sur le système de coagulation par l'abaissement des protéines du sang qui augmentent le risque de thrombose."
Sandra Cauwenberghs, Lenny Van Steenhuyse
Analystes chez KBC Securities

Les analystes de KBC Securities rappellent, qu’en effet, une complication de la maladie se traduit par un risque plus élevé d’attaques provoquées par une plus forte coagulation du sang. "C'est là que l’Estetrol peut potentiellement jouer un double rôle protecteur, expliquent-ils. Mithra a largement testé les effets bénéfiques de cette hormone naturelle sur le système de coagulation par l'abaissement des protéines du sang qui augmentent le risque de thrombose." Leur valorisation reste inchangée avec un objectif de cours de 33,5 euros et un conseil d’achat.

Chez Degroof Petercam, Benoit Louage ("acheter "; 37 euros) note que les différences épidémiologiques entre hommes et femmes pour le Covid-19 justifient des investigations approfondies. Elles soutiennent le lancement de cette étude afin d'établir des preuves cliniques solides pour l’Estetrol comme traitement potentiel, ce qui reste encore très limité à ce stade, estime-t-il.

L'action Mithra a progressé ce lundi de plus de 3%, pour clôturer à 21,40 euros.

Lire également

Publicité
Publicité