Percée "stratégique" pour Mithra au Japon, le titre bondit

©Patrick Leidgens_mithra

Mithra a décroché, au Japon, un brevet pour son contraceptif phare, Estelle, dans le traitement des règles douloureuses. L'action grimpait de 9% en début de séance.

Mithra signale qu’elle a obtenu au Japon pour son contraceptif oral Estelle un nouveau brevet jugé "stratégique" pour l’indication de la dysménorrhée (règles douloureuses).

La société biopharmaceutique spécialisée dans la santé féminine considère le Japon comme l’un de ses territoires cibles prioritaires pour Estelle essentiellement en raison de la taille importante de son marché et de sa politique de prix.

Ce nouveau brevet donne accès au marché de la dysménorrhée qui est quatre fois plus grand que celui de la contraception. Ensemble, les marchés japonais de la contraception et de la dysménorrhée représentent au moins 270 millions d’euros par an précise Mithra dans un communiqué.

La société liégeoise rappelle qu’elle a conclu, il y a trois ans déjà, un accord de licence et d’approvisionnement exclusif de 20 ans avec Fuji Pharma pour le Japon et d’autres pays d’Asie. Cet accord représente une valeur potentielle d’au moins 450 millions d’euros sur la période considérée souligne Mithra.

Propriété intellectuelle

En outre, la délivrance de ce brevet relatif à la prise en charge de la dysménorrhée prolonge la protection de la propriété intellectuelle d’Estelle au Japon jusqu’en 2037. Par ailleurs, Mithra va introduire une demande d’extension de brevet basée sur l’autorisation de mise sur le marché d’Estelle au Japon, ce qui pourrait étendre la durée de vie du brevet de 5 ans maximum.

"Avec nos 31 familles de brevets, nous avons désormais bâti une solide protection de propriété intellectuelle autour d’Estelle et plus largement autour de notre portefeuille de produits basés sur l’Estetrol" a assuré François Fornieri, le CEO de Mithra.

Lire également

Publicité
Publicité