analyse

Un ballon d'oxygène indispensable pour Bone Therapeutics

Avec ce nouveau financement, Bone Therapeutics avancera dans les essais cliniques de deux actifs clés: le JTA-004 et l'Allob. ©DB60042600

La biotech wallonne Bone Therapeutics s’est assuré un financement de 11 millions d’euros en attendant de pouvoir lancer une augmentation de capital quand les marchés se montreront plus favorables.

Voilà une solide épine hors du pied pour Bone Therapeutics , qui devait de toute urgence remplir ses caisses pour pouvoir mener à bien ses projets.

Avec un "cash burn" estimé entre 15 et 17 millions d’euros pour l’exercice en cours et seulement 8,6 millions de liquidités dans ses caisses fin 2019, la situation devenait préoccupante pour cette biotech carolo spécialisée dans les domaines de l’orthopédie et des maladies osseuses.

Trois sources

L’annonce d’un financement de 11 millions d’euros a donc été perçue comme un soulagement en bourse où le titre a grimpé de plus 10% en matinée.

Cette rallonge qui lui permettra de poursuivre ses activités jusqu’au premier trimestre 2021 comprend trois volets: des prêts relais à hauteur de 4,75 millions accordés par des banques commerciales et Sambrinvest sous réserve de l’obtention d’une assurance-crédit, un apport en fonds propres de 1,26 million d’euros par les actionnaires et un placement privé d’obligations convertibles pour 4,99 millions d’euros utilisés en fonction des besoins.

11 millions
euros
Avec ce financement de 11 millions d'euros, Bone Therapeutics pourra poursuivre ses activités jusqu'au premier trimestre 2021.

Une fois que les marchés présenteront à nouveau des conditions favorables, la société entend lancer une augmentation de capital pour laquelle les actionnaires existants ont déjà pris un préengagement de participation. Un ballon d'oxygène bienvenu, donc...

Deux essais cliniques

En l’espace de quelques jours, plusieurs biotechs cotées sur Euronext Bruxelles comme Mithra, MDxHealth et Kiadis ont profité de la relative accalmie observée en bourse pour consolider leur position financière.

Avec les fonds récoltés, Bone Therapeutics entend, pour sa part, avancer dans deux essais cliniques. L’un, en phase III, porte sur le JTA-004, un gel visant à traiter les personnes atteintes d’arthrose du genou. Les résultats de ce produit phare sont attendus au second semestre 2021. 

"La situation provoquée par le coronavirus a mis la plupart des essais cliniques non essentiels en mode pause pour préserver la capacité des hôpitaux à travers le monde."
Sandra Cauwenberghs, Lenny Van Steenhuyse
Analystes chez KBC Securities

L’autre concerne la phase IIb de l’Allob chez des patients souffrant de fractures du tibia présentant un risque de retard de guérison. Ici, il faudra patienter jusqu’à la mi-2022 pour obtenir les données.

"La situation provoquée par le coronavirus a mis la plupart des essais cliniques non essentiels en mode pause pour préserver la capacité des hôpitaux à travers le monde, soulignent les analystes de KBC Securities. Nous estimons que la situation dans les hôpitaux ne commencera à revenir à la normale qu'après l’été."

Leur recommandation sur la valeur reste à "conserver" avec un objectif de cours inchangé à 4 euros. Même conseil du côté de Kepler Cheuvreux qui vise toutefois plus haut avec un target de 5,7 euros.  

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité