Un grand pas en avant pour Mithra et son Donesta

François Fornieri, le CEO de Mithra. ©Debby Termonia

Le Donesta, le candidat traitement développé par Mithra pour soulager les effets de la ménopause, a passé haut la main son essai clinique de phase II b.

Une bonne nouvelle pour Mithra et pour les investisseurs qui se sont précipités sur l’action de cette biopharma liégeoise ces derniers mois. Les résultats de la phase II b Donesta, son candidat médicament pour le traitement des symptômes de la ménopause sont positifs. Elle a en effet atteint son objectif primaire et a confirmé le profil de sécurité du produit.

La phase IIb de l’essai clinique baptisé E4 Relief visait à définir la dose minimum optimale en E4, le principe actif du Donesta, pour le traitement des bouffées de chaleur ou symptômes vasomoteurs de la ménopause (VMS).

L'étude a montré que la dose de 15 mg d'E4 représente la dose orale minimale optimale pour traiter efficacement les VMS. En effet, la cohorte ayant bénéficié de cette dose présente une fréquence des bouffées de chaleur qualifiées de modérées à sévères diminuée de plus de 80% par comparaison au début de traitement.

Le profil de sécurité observé est en ligne avec les données antérieures sur l’E4 et confirme un profil lipidique et hémostatique prometteur souligne Mithra dans un communiqué.

"Au vu des résultats exceptionnels, nous explorerons les diverses options pour progresser rapidement, développer et optimiser la valeur de Donesta sur le vaste marché de la ménopause en pleine croissance" a indiqué François Fornieri, le CEO de Mithra.

La société prévoit de présenter des résultats plus détaillés de l'étude Donesta lors de conférences à venir, en particulier, lors de la conférence organisée par l’IMS, International Menopause Society, qui se tiendra à Vancouver (du 6 au 9 juin 2018).

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content