Un nouveau CFO pour Celyad

©BELGAIMAGE

Après onze ans de bons et loyaux services, Patrick Jeanmart quitte la biotech wallonne. Il cède la direction financière à l’Américain Filippo Petti.

Une page se tourne chez Celyad. Engagé en septembre 2007 pour prendre la direction financière de celle qui s’appelait alors Cardio3 Biosciences, Patrick Jeanmart s’apprête à céder le flambeau.

À partir du 3 septembre prochain, la société de thérapie cellulaire spécialisée dans l’immuno-oncologie – le traitement du cancer par stimulation du système immunitaire – disposera d’un nouveau directeur financier. Dont le profil est très différent de celui de Patrick Jeanmart.

L’entreprise de Mont-Saint-Guibert a en effet recruté l’Américain Filippo Petti, actuellement vice-président de la banque d’investissement Wells Fargo Securities, actif dans le secteur des soins de santé.

Titulaire d’un MBA de l’Université Cornell et d’un master en Sciences de l’Université St John’s, Filippo Petti apporte à Celyad des compétences scientifiques, plus particulièrement en oncologie, et un carnet d’adresse très précieux dans les milieux industriels et dans la communauté des investisseurs. Tout profit pour le renforcement de la présence de la biotech belge outre-Atlantique.

"M. Petti a passé deux ans à reconstruire une franchise santé pour Wells Fargo. Son profil nous a paru très intéressant à un moment où l’entreprise arrive à une phase de son développement dans lequel la façade américaine prend une grande importance, souligne Christian Homsy, cofondateur et CEO de Celyad. L’arrivée de Filippo (Petti) dans l’équipe sera déterminante pour notre développement sur les marchés des capitaux financiers aux Etats-Unis."

→ Et que va faire Patrick Jeanmart?

Le départ de Patrick Jeanmart est le fruit d’une décision personnelle. "Cela faisait quelques mois que l’envie de faire autre chose me trottait dans la tête. L’augmentation de capital que nous venons de réaliser m’a paru être le moment adéquat", dit-il.

Le futur ex-CFO restera toutefois chez Celyad à titre de conseiller jusqu’au 31 décembre prochain, histoire d’assurer une transition aussi sereine que possible. "Après, on verra. Je compte me poser durant deux ou trois mois. Pour la suite, je n’ai rien de précis en vue. Je pourrais me tourner vers une autre biotech ou vers tout autre chose."

La nomination de Filippo Petti s’inscrit, selon Christian Homsy, dans une évolution des biotechs qui tendent à confier leur direction financière à des CFO dotés d’une grande expertise scientifique et d’une expérience de Wall Street. Et capables dès lors de mieux expliquer aux investisseurs les développements de traitements innovants.

Celyad, qui vient de lever 46,1 millions d’euros de capitaux, dispose des moyens lui permettant de financer ses programmes cliniques durant les dix-huit prochains mois.

Selon Christian Homsy, cofondateur et CEO de Celyad, "l'arrivée de Filippo (Petti) dans l’équipe sera déterminante pour notre développement sur les marchés des capitaux financiers aux Etats-Unis." ©Anthony Dehez

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content