Une "MedTech" en plus à la Bourse de Bruxelles

L'Alfapump de Sequana. ©Sequana

D’origine suisse, Sequana Medical a développé une pompe qu'on peut implanter dans le corps pour le traitement des maladies liées au foie.

Sequana Medical, une société d’instruments médicaux active dans le développement de solutions pour diverses maladies a annoncé ce matin son intention de lancer une IPO sur Euronext Bruxelles.

Si l’opération se concrétise, elle rejoindra donc le compartiment biotech déjà bien étoffé de notre marché et plus particulièrement le sous-segment des "MedTechs" qui comprend déjà Curetis et Biocartis . Ces deux sociétés ont développé des mini-labos servant au diagnostic de certaines maladies à partir de différentes cartouches. IBA peut également entrer dans cette catégorie.

Alfapump

D’origine suisse mais installée à Gand, Sequana Medical se trouve déjà dans une phase commerciale dans sept pays européens. Elle a développé une pompe, l’alfapump qui a reçu le label CE Mark pour les ascites réfractaires du foie et les ascites malins. Un ascite correspond à une accumulation anormale de liquide dans l’abdomen.

Avec cette pompe implantée, le système collecte les ascites et les transporte vers la vessie où ils sont éliminés naturellement via la miction. La pompe peut être installé en moins d’une heure sous anesthésie locale ou général explique Sequana qui signale que 650 implantations ont déjà été réalisées. Depuis avril 2018, l’alfapump a été incluse dans les guidelines de l’association européenne pour l’étude du fois pour la cirrhose décompensée.

Rien qu’aux Etats-Unis, 3,9 millions d’adultes vivaient, en 2015, avec une maladie du foie chronique. Ces dernières années, la NASH, une maladie grave du foie associée à l’obésité a connu une croissance considérable surtout aux USA.

A côté de cela, la "MedTech" a aussi développé une thérapie, la "direct sodium removal, DSR" pour le traitement de la surcharge de volume dans les insuffisances cardiaques. Elle compte débuter les premières études sur des humains avant la fin de cette année. "Quelque 6,5 millions d’adultes aux USA souffrent de telles insuffisances et ce chiffre devrait passer à 8 millions", précise la société. 

Un ancien d'Ablynx au CA

A ce stade, Sequana ne donne aucune précision sur le montant qu’elle espère lever, ni sur le nombre d’actions proposées, leur prix, le calendrier… Par contre, Ian Crosbie, le CEO de la biotech a détaillé à quoi serviront les fonds récoltés. "L’IPO nous apportera le financement pour une étude-pivot aux Etats-Unis pour l’alfapump pour les ascites du foie, pour le déploiement commercial en Europe, les premières études humaines pour la thérapie DSR et pour d’autres programmes cliniques en Europe."

Après la clôture de l’IPO, organisée par KBC Securities, Kempen & Co et Mirabaud, Sequana Medical a l’intention d’étendre son conseil d’administration. Pierre Chauvineau sera nommé président et Wim Ottevaere siégera en tant qu’administrateur non-exécutif. Ce dernier était le directeur financier d’Ablynx au moment de son rachat par Sanofi pour 3,9 milliards d’euros.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content