Une nouvelle étude clinique de phase 1 avant la fin de l’année pour Celyad Oncology

Le CYAD-211 est l'un des nouveaux candidats traitements produits avec la plateforme technologique de thérapies cellulaires fournie par Horizon Discovery. ©Photo News

La FDA a donné son feu vert à un nouvel essai clinique de phase 1 pour évaluer le produit CYAD-211 dans le traitement du myélome multiple récidivant ou réfractaire.

Celyad Oncology a annoncé aujourd'hui que la FDA (Food and Drug Administration) américaine avait accepté la demande d’IND (Investigational New Drug) pour son produit CYAD-211, une thérapie CAR-T allogénique basée sur la nouvelle technologie dite " shRNA " (ou ARN) ne faisant pas appel à l’édition du génome.

Ce nouvel essai clinique de phase 1, qui débutera d'ici la fin de l'année, portera sur le traitement du myélome multiple récidivant/réfractaire, selon un communiqué de la biotech wallonne spécialisée dans les traitements contre le cancer.

Plateforme

Le CYAD-211 est l'un des nouveaux candidats traitements produits avec la plateforme technologique de thérapies cellulaires fournie par la société britannique Horizon Discovery. En octobre 2018, Celyad avait conclu un accord avec cette entreprise, basée à Cambridge, pour l’utilisation de sa technologie shRNA afin de développer des thérapies allogéniques de nouvelle génération contre le cancer.

Ce pipeline de candidats CAR-T allogéniques soutenu par la plateforme technologique shRNA ne fait pas appel à l’édition du génome. Les techniques d’édition de génome visent à modifier l’information génétique des cellules de façon ciblée, afin d’empêcher la maladie du greffon contre l’hôte (rejet).

Nouvelle approche

Le rejet est un phénomène courant dans la transplantation de cellules souches allogéniques. Mais ce sont des techniques complexes et qui nécessitent plusieurs étapes de validation.

La nouvelle approche de la société "est conçue pour offrir flexibilité, polyvalence et efficacité dans la conception de nouveaux candidats CAR-T allogéniques par un processus d'ingénierie en une seule étape", selon Celyad. Celle-ci s’est rebaptisée Celyad Oncology début juin, afin de mettre en évidence ses progrès dans le développement de thérapies cellulaires innovantes contre le cancer.

"L'annonce d'aujourd'hui démontre notre capacité à faire progresser en parallèle plusieurs candidats allogéniques" prêts à l’emploi "basés sur des technologies différentes ne faisant pas appel à l’édition du génome vers la recherche clinique", a commenté Filippo Petti, CEO de la société basée à Mont-Saint-Guibert. 

Récemment, Celyad avait fait état, par ailleurs, de résultats cliniques encourageants en phase 1 avec le CYAD-101, son traitement expérimental allogénique (également sans édition du génome) contre le cancer colorectal métastique.

Lire également

Publicité
Publicité