Publicité

Ventes stables pour Curetis qui attend le feu vert US

©Curetis

Curetis, dont une filiale a décroché un montant de 1,6 million d'euro pour un projet de recherche, attend prochainement le feu vert de la FDA pour commercialiser sa plateforme de diagnostic aux Etats-Unis.

La biotech Curetis spécialisée dans les solutions de diagnostic moléculaire signale que sa filiale Ares Genetics a reçu un montant de 1,6 million d’euros pour un projet de recherche de la part d’une institution autrichienne. Ce projet vise à développer des outils et des algorithmes bio-informatiques avancés pour modéliser, diagnostiquer et prédire les résistances aux antibiotiques.

Curetis signale, par ailleurs, qu’elle a dégagé, l’an dernier, des revenus de 1,2 million d’euros contre 1,3 million un an plus tôt. La biotech installe des mini-labo de diagnostic (Unyvero) et des cartouches en fonction des affections.

En 2017, 0,7 million du revenu a été généré par la vente de cartouches et 0,5 million via la vente de systèmes. Fin 2017, on dénombrait 175 Unyvero installés contre une prévision initiale de 200 exemplaires. "La principale raison de ce décalage est imputable au retard dans le feu vert attendu de la FDA et le lancement correspondant du produit en 2018, explique Curetis dans un communiqué. La biotech allemande cotée à Bruxelles attend ce feu vert dans le court terme et se dit prête à commercialiser son produit dès son obtention.

Fin de l’année, le niveau des liquidités s’élevait à 16,6 millions d’euros. Ce chiffre comprend une facilité de financement de 10 millions d’euros fournie par la banque européenne d’investissement (BEI).

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés