Des dizaines d'emplois créés par Lloyd's of London à Bruxelles

©BELGA

"Je suis très heureux qu'une institution internationalement réputée et respectée comme Lloyd's ait choisi Bruxelles", se réjouit Johan Van Overtveldt.

Comme nous vous l'annoncions hier mercredi, le marché de l'assurance Lloyd's of London s'installe bien chez nous. Le ministre des Finances Johan Van Overtveldt confirme ce matin l'intention du groupe de s'installer à Bruxelles, pour anticiper les effets du Brexit.

"Je me réjouis au plus au point qu’un établissement internationalement renommé et respecté tel que Lloyd’s ait choisi Bruxelles. Les discussions intenses que nous avons menées ces derniers mois avec Lloyd’s portent à présent leurs fruits. Cela démontre que la position de Bruxelles comme place financière s’améliore et cela pourrait même créer un appel d’air au niveau des autres assureurs et établissements financiers spécialisés, domaine déjà bien ancré à Bruxelles." (Johan Van Overtveldt)

Du côté de la fédération sectorielle, Assuralia, on se réjouit également de la nouvelle. "C'est la reconnaissance de Bruxelles comme place financière, mais aussi comme un lieu où les acteurs internationaux peuvent éventuellement s'établir", explique Wauthier Robyns, porte-parole. Il ajoute que Lloyd's n'est pas un acteur comme les autres. "Au sein des Lloyd's, il y a une offre et une demande. Différentes parties sont en jeu, certaines spécialisées dans l'assurance automobile, d'autres dans l'assurance maritime ou encore dans l'aérien". En termes d'emplois, il mise sur la création de dizaines de postes.

John Nelson, président de Lloyd's affirme ne pas savoir pour l'heure combien de personnes travailleront à Bruxelles. "On compte sûrement en dizaines, pas en centaines."

Lloyd's of London établira à Bruxelles sa nouvelle filiale européenne, la première sur le continent, pour anticiper les conséquences du Brexit sur l'accès du Royaume-Uni au marché intérieur européen.

• Quand? "Au vu de la décision du Royaume-Uni de quitter l'Union européenne, une filiale sera ouverte à Bruxelles avec l'objectif de la rendre opérationnelle pour le 1er janvier 2019", explique le groupe.

Le Royaume-Uni a officiellement déclenché la procédure de sortie du pays de l'UE mercredi midi en remettant, au président du Conseil européen Donald Tusk, la notification officielle de l'activation de l'article 50 du traité de Lisbonne.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect