Publicité
Publicité

La Flandre risque de très mal digérer un Brexit "dur"

Le discours mardi de la Première ministre britannique a affiché la couleur: Londres se dirige vers un Brexit "dur", avec une sortie du marché unique européen et de l’union douanière. Pour les entreprises belges, c’est une mauvaise nouvelle, sachant que le Royaume-Uni est le quatrième partenaire commercial de la Belgique. C’est surtout en Flandre que l’on est en droit d’être inquiet, plus particulièrement dans la province de Flandre-Occidentale, qui héberge le port de Zeebruges et un important cluster textile.