Le Parlement britannique favorable à un report du Brexit

©AFP

Les députés britanniques ont accepté la motion du gouvernement May demandant un report au-delà du 29 mars de la rupture avec l'UE. Avant cela, le Parlement a largement écarté l'hypothèse d'un second référendum sur la question du Brexit.

Après avoir écarté ce mercredi l'hypothèse d'une sortie sans accord de l'Union européenne, les députés britanniques ont approuvé la motion présentée par Theresa May qui préconisait un report du divorce entre le Royaume-Uni et l'Europe, toujours programmé le 29 mars. Ils étaient 402 à voter pour la motion et 202 contre. .

Quelle durée pour ce report? 

Ce report sera de courte durée, soit jusqu'au 30 juin prochain, si les parlementaires adoptent un accord de divorce d'ici à mercredi. En cas de rejet, le report pourrait aller au-delà du 30 juin, ce qui implique l'organisation des élections pour le parlement européen en mai.  

Mais pour concrétiser le moindre report, Londres devra présenter aux Européens une demande dûment motivée d'ici 15 jours. Le fait que l'Europe accepte de prolonger le délai avant le Brexit n'est toutefois pas gagné d'avancec'est aux Vingt-Sept qu'il appartiendra de décider s'ils acceptent une extension et, le cas échéant, la forme qu'elle pourrait prendre. L'unanimité en la matière est nécessaire. 

La commission européenne a déclaré dans la foulée de ce vote que c'était aux dirigeants de l'Union d'examiner toute demande britannique d'un report du Brexit, avec pour priorité d'assurer le bon fonctionnement des institutions communautaires. Le Conseil européen doit se réunir jeudi et vendredi prochains. Plusieurs pays membres ont déjà prévenu que le Royaume-Uni devrait soit avoir quitté l'UE avant la prise de fonction en juillet des nouveaux députés européens élus fin mai, soit organiser des élections européennes afin d'éviter tout recours en justice contre la légitimité du nouveau Parlement.

Pas de nouveau référendum sur le Brexit 

Avant ce vote très attendu, quatre amendements retenus par le président de l'assemblée ont été soumis au vote des parlementaires. 

L'amendement "H", celui qui proposait la tenue d'un second référendum sur le maintien ou non au sein de l'UE, a été rejeté par 334 députés de la Chambre des Communes, 85 seulement votant pour. L'amendement avait été déposé par le Groupe indépendant, qui regroupe des élus ayant fait sécession du Parti travailliste et du Parti conservateur. Il préconisait une prolongation de la période de deux ans prévue par l'article 50 du Traité européen de Lisbonne pour sortir de l'UE, donc au-delà du 29 mars, afin d'organiser cette nouvelle consultation. 

Venait ensuite l'amendement "I", déposé par l'opposition travailliste. Il prônait la reprise en main par le Parlement sur le Brexit afin de procéder à des votes indicatifs sur une série d'options. L'amendement a été rejeté par 314 députés contre 312. 

L'amendement "E" a également été rejeté avec 318 voix contre et 302 pour. Proposé par le camp travailliste, il invitait Theresa May à demander un report de la date du Brexit pour donner au parlement le temps de "trouver une majorité en faveur d'une démarche différente". Dans la foulée de ce nouveau rejet par l'assemblée, l'amendement "J", qui cherchait à empêcher le gouvernement de demander aux Communes de voter une troisième fois sur l'accord de retrait conclu par Theresa May, a été retiré par son auteur, le travailliste Chris Bryant. 

Les débats et le vote en direct du parlement britannique

  

  

Lire également

Publicité
Publicité