Publicité

Brexit: entre triomphalisme et dépit, la presse britannique salue la rupture avec l'Europe

Le 24 juin 2016, le Premier ministre britannique David Cameron démissionnait suite au résultat du référendum qu'il avait provoqué et qui s'était soldé par la victoire du "oui" au Brexit. ©AFP

Le Royaume-Uni a quitté le marché unique européen jeudi à 23h locales et minuit heure de Bruxelles. Petit tour d'horizon de ce qu'en dit la presse britannique.

Le Royaume-Uni reprend en main son "destin", mais la rupture se fait "sans fanfare" plus de quatre ans après le référendum sur le Brexit, soulignaient les quotidiens britanniques dans leurs éditions à paraître ce vendredi.

Pour le tabloïd ultra nationaliste Daily Express, c'est jour de fête: "Notre futur - Notre Royaume Uni - Notre destin", titre avec triomphalisme le journal, affichant une image de l'Union Jack frappé du mot "FREEDOM" (liberté).

Le Brexit et le vaccin contre le Covid fabriqué au Royaume-Uni vont former un "trampoline pour le rebond national" en 2021, assure le Premier ministre Boris Johnson dans The Daily Telegraph. Dans un article pour ce quotidien conservateur résolument pro-Brexit, où il a travaillé comme journaliste, Boris Johnson promet une année de "changement et d'espoir", au moment où le pays est durement frappé par la pandémie de nouveau coronavirus, porteuse d'une crise économique historique.

Ce départ est "particulièrement discret, si ce n'est marqué par des avertissements de probables perturbations à venir".
The Guardian

Un peu de circonspection

D'autres quotidiens sont circonspects, à l'image de The Independent: "Tirés d'affaire ou laissés à la dérive?" s'interroge le journal. Sa Une représente les différents acteurs du Brexit, dont Boris Johnson, en poissons, clin d'œil à l'un des grands points de crispation des négociations avec l'Union européenne (UE): les droits de pêche.

"Dans la crise, sans fanfare, le Royaume-Uni met finalement fin à l'ère européenne", constate le quotidien de gauche The Guardian, jugeant le départ "particulièrement discret si ce n'est marqué par des avertissements de probables perturbations à venir".

"Johnson célèbre un avenir 'incroyable' pour le Royaume-Uni", titre The Times (conservateur). Après l'obtention d'un accord commercial post-Brexit avec l'UE la veille de Noël, fruit de mois de négociations acharnées, le chef du gouvernement a promis à ses compatriotes un futur glorieux dans ses vœux.

Lire aussi | Brexit: "Ce deal devrait faire gagner 0,5% à l’économie belge"

Et les autres...

D'autres journaux préfèrent consacrer leur Une aux vaccins contre le Covid-19, cruciaux pour enrayer la propagation très rapide de la maladie, qui a fait plus de 73.500 morts dans le pays.

Rappelons que deux vaccins ont été autorisés au Royaume-Uni, celui de Pfizer/BioNTech étant administré depuis le 8 décembre, tandis que le vaccin britannique d'Oxford/AstraZeneca sera utilisé à partir de lundi. "Voilà une raison de sourire de nouveau en 2021", titre le tabloïd de gauche Daily Mirror tandis que le Sun, tabloïd pro-Brexit et le quotidien le plus lu du pays, consacre toute sa Une à un appel à se porter volontaire pour participer à la campagne de vaccination.

Dossier Brexit

Quelles sont les conséquences du Brexit sur le commerce et sur votre portefeuille? Quelles relations l'Union européenne et le Royaume-Uni vont-ils entretenir à l'avenir? Voici un dossier pour suivre l'actualité du Brexit et en comprendre les enjeux.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité