Démissions en cascade au sein du gouvernement britannique, que va faire May?

Dominic Raab, a présenté sa démission, en signe de protestation contre le projet d'accord trouvé par la Première ministre Theresa May avec l'Union européenne. ©AFP

Quatre membres du gouvernement de Theresa May ont déjà démissionné ce jeudi, dont Dominic Raab, ministre du Brexit. Ce sont les premiers à démissionner depuis que la Première ministre a obtenu le soutien de son équipe ministérielle au projet d'accord de Brexit... Mais il risque bien d'y en avoir encore d'autres...

Le ministre britannique chargé du Brexit, Dominic Raab, a présenté ce jeudi matin sa démission, en signe de protestation contre le projet d'accord trouvé par la Première ministre Theresa May avec l'Union européenne. "Je regrette d'avoir à annoncer que, dans la foulée du conseil des ministres d'hier sur l'accord de Brexit, je dois démissionner", a-t-il dit sur Twitter. Le plan de Theresa May menace l'intégrité du Royaume-Uni, estime-t-il.

Pourquoi? "Je ne peux soutenir l'accord proposé pour deux raisons", liées notamment au futur statut de l'Irlande du Nord après le Brexit, dit-il sur Twitter

Juste avant, c'est le secrétaire d'Etat britannique pour l'Irlande du Nord, le conservateur Shailesh Vara, qui avait lui aussi annoncé avoir démissionné en raison de son désaccord avec le projet d'accord sur le Brexit conclu par son gouvernement avec l'Union européenne. Shailesh Vara avait soutenu l'idée d'un maintien de la Grande-Bretagne dans l'UE lors du référendum du 23 juin 2016, qui s'était soldé par la victoire des partisans d'un Brexit. "Je ne peux pas soutenir l'accord de retrait conclu avec l'Union européenne", a expliqué Vara dans sa lettre de démission publiée sur son compte Twitter. 

 

Et les démissions se succèdent. La secrétaire d'Etat au Travail et aux Retraites, Esther McVey a aussi voulu montrer son opposition à l'accord. Dans la foulée de Dominic Raab, elle a aussi présenté sa démission. "L'accord, présenté hier au gouvernement, n'honore pas le résultat du référendum", écrit-elle à la Première ministre. Cela a ensuite été au tour de Suella Braverman, secrétaire d'Etat du Brexit, mais aussi de Anne-Marie Trevelyan, assistante ministérielle au département de l'Education et de Ranil Jayawardena, assistant ministériel au département de la Justice.

Une Première ministre de plus en plus acculée par cette succession de défections et qui pourrait se voir obligée de démissionner elle-même en abandonnant l'idée de faire adopter son accord, explique la BBC ce midi.

"Le cabinet May se délite sous nos yeux"

"Le gouvernement britannique est en train de s'effondrer, avec la démission du ministre chargé du Brexit et la Première ministre, Theresa May, n'exerce plus aucune autorité" estime  le Parti travailliste (opposition). "Le gouvernement se délite sous nos yeux, car pour la deuxième fois, un secrétaire au Brexit refuse de soutenir le plan de départ de l'UE de la Première ministre", a déclaré JonTrickett, membre de la garde rapprochée du chef de file du Labour, Jeremy Corbyn.

"Il s'agit de la douzième démission d'un ministre du gouvernement de Theresa May en deux ans. Il ne reste plus aucune autorité à Theresa May, qui est de toute évidence incapable d'accoucher d'un accord de Brexit qui recueille ne serait-ce que le soutien de son gouvernement - sans parler du parlement et de la population britannique."

impact sur la livre

A l'annonce de la démission de Dominic Raab, La livre sterling a brusquement décroché. Vers 10H15, une livre valait 1,2858 dollar, contre 1,2992 dollar mercredi soir. La devise retombe ainsi à son niveau de mardi, soit avant l'annonce du projet d'accord. 

Au rayon des actions, le titre de Royal Bank of Scotland accusait un recul de 6,4% vers 10h35. 

 

Lire également

Publicité
Publicité