Des réunions secrètes avec Israël coûtent le poste d'une ministre britannique

Priti Patel ©Photo News

Une ministre britannique avait gardé secret des réunions avec Israël. Elle a remis sa démission à la Première ministre Theresa May qui lui a dit que c'était "la bonne décision", même si ça complique sa tâche de mener le pays en dehors de l'UE.

Priti Patel était la ministre britannique du Développement international... jusqu'à aujourd'hui. La raison de sa chute? Des rencontres secrètes avec des dirigeants israéliens.

Après avoir présenté ses excuses lundi, elle a été convoquée au 10, Downing Street. Au cours de cet entretien, elle a renouvelé ses excuses à Theresa May et au gouvernement pour "ne pas avoir été à la hauteur de ses fonctions". La Première ministre a accepté sa démission et l'a remerciée d'avoir pris la "bonne décision".

En vacances, mais pas que

Les entretiens entre Priti Patel et des responsables israéliens ont eu lieu lors de vacances de la ministre en Israël et constituent des infractions au protocole diplomatique car cette dernière a empiété sur un domaine qui ne relevait pas de sa compétence.

Selon le quotidien The Sun, la ministre aurait également  omis de signaler des rencontres avec le directeur général du ministère israélien des Affaires étrangères, Yuval Rotem, à New York et avec le ministre israélien de la Sécurité publique, Gilad Erdan, à LondresAucun représentant du gouvernement britannique n'était présent lors de ces discussions et ces entrevues ont été organisées d'une manière qui n'est pas conforme aux procédures habituelles, a indiqué une source informée de la situation.

Le journal israélien Haaretz indique pour sa part que Priti Patel s'est rendue dans un hôpital de campagne des forces armées israéliennes sur le plateau du Golan.

Bad timing

Cette affaire impliquant l'une des figures de la campagne en faveur du Brexit lors du référendum de juin 2016 intervient au plus mauvais moment pour Theresa May, déjà affaiblie par les résultats des élections législatives de juin qui ont vu les conservateurs perdre leur majorité à la Chambre des communes.

La chef du gouvernement, qui peine de plus en plus à convaincre les Britanniques de sa capacité à obtenir un bon accord pour le Royaume-Uni dans les négociations sur le Brexit, doit également composer avec le départ de son ministre de la Défense. Michael Fallon a été contraint de démissionner en raison d'une affaire de harcèlement sexuel et a été remplacé par Gavin Williamson.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content