Publicité
Publicité
analyse

La vie dissolue de Boris Johnson insinue le doute chez les Tories

La seconde phase de l'élection du leader tory et futur Premier ministre (22 juillet) a déjà pris un mauvais pli, avec une focalisation générale sur la personnalité et la vie désordonnée de Boris Johnson. Celles-ci ne sont pas condamnables en soi, mais interrogent sur sa capacité à assumer le premier rôle politique du pays.