Publicité
Publicité
analyse

Le nouveau pari de Theresa May

Pour contourner le veto du speaker John Bercow, amadouer l’Union européenne et piéger les travaillistes, la Première ministre britannique a scindé son accord conclu avec l’UE. Un nouveau vote sur l'accord de retrait partiel a donc lieu aujourd'hui aux Communes, en milieu d'après-midi. Celui-ci ne validera pas l'accord global de sortie, puisque la Déclaration politique, qui constitue la pierre d'achoppement pour les députés travaillistes, n'est pas au menu.