Le Royaume-Uni tiendra des élections européennes même si l'accord de Brexit est adopté

David Lidington, le vice-Premier ministre britannique. ©REUTERS

Même si les députés britanniques adoptent un accord d'ici au 23 mai, date à laquelle se déroulent les élections européennes au Royaume-Uni, celles-ci seront maintenues, indique le vice-Premier ministre David Lidington.

La Première ministre Theresa May s'était engagée à annuler le scrutin européen en cas d'accord sur le Brexit avant le 23 mai. "Mais étant donné le peu de temps qu'il reste (...), il n'est malheureusement pas possible d'achever le processus législatif avant la date légale des élections européennes", a expliqué David Lidington, le vice-Premier ministre, dans une déclaration télévisée ce mardi. 

Dossier Brexit

Comment s'y retrouver dans l'imbroglio du Brexit? Toutes les infos et analyses dans notre dossier spécial >

Car même si l'accord de Brexit était adopté par le parlement britannique, il devrait ensuite être ratifié. "Nous espérions vraiment que la question de la sortie serait réglée et que ces élections n'aient pas à se tenir", a-t-il ajouté.

Pour rappel, la date du Brexit, qui devait avoir lieu le 29 mars, a été reportée deux fois, avec une nouvelle date butoir fixée au 31 octobre.

"Idéalement, nous voudrions que les députés européens (élus par les Britanniques, NDLR) n'aient jamais à siéger."
David Lidington
vice-Premier ministre britannique

Le gouvernement britannique veut "redoubler d'efforts et de dialogue avec tous les députés" pour que le report du Brexit soit "aussi court que possible", et intervienne avant la pause parlementaire estivale qui démarre le 20 juillet, a encore expliqué Lidington. "Idéalement, nous voudrions que les députés européens (élus par les Britanniques, NDLR) n'aient jamais à siéger", a-t-il souligné.

Le Parlement européen, issu des élections organisées du 23 au 26 mai à travers l'UE, doit siéger pour la première fois le 2 juillet.

 

Lire également

Publicité
Publicité