Les Écossais ne désarment pas face à Johnson

©AFP

Les députés écossais ont voté une motion pour organiser un référendum sur l’indépendance vis-à-vis du Royaume-Uni. Ils refusent de retirer le drapeau européen du Parlement vendredi.

Sans surprise, les parlementaires écossais ont voté en faveur de l’organisation d’un second référendum sur l’indépendance vis-à-vis du Royaume-Uni d’ici la fin de l’année (64 voix pour, 54 contre). Le Scottish National Party (SNP), qui est majoritaire depuis la dernière élection écossaise de 2016 et qui a nettement dominé l’élection générale britannique de décembre dernier (48 sièges sur 59), a bénéficié du soutien du Green Party.

Les chances d’obtenir le droit d’organiser ce second référendum cette année sont quasiment nulles puisque le Premier ministre britannique Boris Johnson refuse de refaire le scrutin de 2014. En revanche, cette perspective, même lointaine, constituera une forme de programme de campagne et de futur mandat pour l’actuelle Première ministre d’Écosse, Nicola Sturgeon, dans le cadre de la prochaine élection écossaise, prévue le 6 mai 2021. La leader du SNP, très largement en tête des sondages, espère alors être en position de force pour faire basculer Johnson dans les trois ou quatre années qui suivront, jusqu’à la prochaine élection générale britannique.

Soutien symbolique à l’UE

Le temps joue en faveur du SNP, qui avance ses pions progressivement. Lors de la séance de questions au Premier ministre britannique mercredi, le leader du SNP à la Chambre des communes Ian Blackford a revendiqué le droit de l’Écosse à gérer sa propre politique d’immigration pour renforcer sa dynamique démographique et économique. Johnson a balayé d’un revers cette possibilité en laissant entendre que deux politiques migratoires différentes entraîneraient un besoin de frontières et de points de contrôle. Il a qualifié les propositions de l’exécutif écossais de "fantaisistes et dérangées".

Au-delà du souhait réitéré de référendum, les députés écossais ont voté en faveur du maintien du drapeau européen sur la façade du Parlement à Édimbourg. Le corps administratif du Parlement écossais avait pourtant décidé il y a quelques semaines de retirer le drapeau européen dès 23 heures vendredi soir. Mais les députés du SNP ont souhaité manifester leur "solidarité avec les citoyens européens vivant en Écosse", rappelant que le Royaume-Uni fait toujours partie du Conseil de l’Europe et que 62% des Écossais ont voté contre le Brexit en 2016.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité