Moins d'Eurodéputés en 2019?

©EPA

Le nombre de sièges au Parlement européen pourrait passer de 751 à 705 à l'horizon 2019. Telle est la volonté de la commission des Affaires constitutionnelles. Ce changement nécessite toutefois une réforme de la loi électorale; réforme qui semble difficile de conclure d'ici 2019.

Brexit oblige, les 73 mandats d'eurodéputés occupés par des Britanniques sont appelés à changer de mains à partir du 30 mars 2019. Aujourd'hui, la commission des Affaires constitutionnelles du Parlement européen souhaite profiter de l'occasion pour ramener le nombre d'eurodéputés de 751 à 705 lors de la prochaine législature. Pour ce faire, une réforme de la loi électorale est nécessaire. Or de l'avis de plusieurs groupes parlementaires - dont le PPE, le plus important -, cette réforme ne pourrait être achevée d'ici 2019.

Comment s'effectuerait cette réduction?

Actuellement, les Britanniques occupent 73 strapontins au sein de l'hémicycle européen. De ces 73 mandats, 27 seraient répartis entre quatorze Etats membres:

La Belgique conserverait ses 21 députés, là où d'autres pays se renforceraient. Aucun Etat ne perdrait par ailleurs de sièges.

Les membres de la commission ont également voté mardi en faveur de la création de listes transnationales lors de prochaines élections européennes.

Autre point: la création de listes transnationales.

Le projet de règlement adopté en commission va être soumis au vote lors de la plénière de février à Strasbourg. La décision finale quant à la répartition des sièges et la création future de liste transnationale aura cependant lieu au niveau des chefs d'Etats et de gouvernement.

Actuellement, le nombre de siège est plafonné à 751, en incluant le président de l'hémicycle, et à 96 pour un seul Etat, ce qui est le cas de l'Allemagne, pays le plus peuplé de l'UE.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content