epinglé

Pas de pièces de monnaie pour célébrer le Brexit

Image d'illustration d'un "one pound sterling". ©Bloomberg

Près de 1.000 pièces de monnaie avaient été frappées pour un sortie du Royaume-Uni de l'UE, ce 31 octobre. Faute d'accord politique, elles seront toutes recyclées.

On savait déjà que Boris Johnson préférait "être mort dans un fossé" plutôt que demander un report du Brexit à l’Union européenne au-delà du 31 octobre. La nuit d’Halloween exaucera un autre vœu: celui de la jeunesse éternelle pour un millier de pièces de monnaie spécialement frappées pour la sortie britannique de l’Union européenne, le 31 octobre.

Jeunesse éternelle, puisque celles-ci n’auront jamais de valeur d’échange, autre que celle que leur accorderont les collectionneurs ou les Brexiters enthousiastes. Parmi les nombreuses excentricités du processus du Brexit, la Royal Mint avait en effet décidé de lancer la production de 10 millions de petites pièces de monnaie pour célébrer la sortie britannique de l'Union européenne, le 31 octobre. Celle-ci a été suspendue en fin de semaine dernière. L'inscription "Peace, prosperity and friendship with all nations" était prévue sur ces pièces de 50 pence.

C’est l’ancien ministre des Finances, Philip Hammond, qui avait lancé le programme, de 10.000 pièces initialement. Son successeur, Sajid Javid, avait donné son feu vert à une production de très grande échelle. Difficile de savoir si cette opération était avant tout une opération de propagande pour convaincre les sceptiques que Boris Johnson était vraiment sûr de son objectif d’accomplir le Brexit, ou s’il s’agissait d’une énième illumination de Brexiters coupés des réalités.

Le rétropédalage est en tout cas spectaculaire. Un millier de pièces ont déjà été produites, cela dit, et sont vendues à des prix allant jusqu'à 800 livres (925 euros). Celles qui ne sont pas entrées en circulation seront recyclées pour fabriquer d’autres pièces de monnaie. Un porte-parole du Treasury a assuré que la prochaine série célébrera également le Brexit.

Dossier Brexit

Comment s'y retrouver dans l'imbroglio du Brexit? Toutes les infos et analyses dans notre dossier spécial >

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité