Premier revers pour le Parti du Brexit

Nigel Farage, dont le parti a seulement été lancé en avril dernier, est partisan d'un Brexit sans accord. ©EPA

Le Parti du Brexit de Nigel Farage s'est incliné face au parti travailliste à l'issue d'une élection législative partielle à Peterborough. Il loupe l'occasion de remporter son premier siège au Parlement britannique.

Le Parti du Brexit échoue à faire son entrée au Parlement britannique... Il s'est incliné face au parti travailliste à l'issue d'une élection législative partielle, échouant ainsi à remporter son premier siège au Parlement britannique.

Son candidat, Mike Greene, un entrepreneur local, est arrivé en deuxième position avec près de 29% des voix, derrière le Labour, qui a obtenu environ 31% des suffrages lors d'une élection partielle dans la circonscription de Peterborough, dans l'est de l'Angleterre. Le parti travailliste, pourtant en déclin à Peterborough, parvient ainsi à conserver le siège de sa députée Lisa Forbes au Parlement de Westminster, où il est la principale force d'opposition.

Les dates-clés du Brexit

LIGNE DU TEMPS | Retracez le cours du Brexit, du vote du 23 juin 2016 à la démission de la Première ministre Theresa May en mai dernier, entre accords, votes et reports...

Ambitions depuis les européennes

C'est un revers pour le Parti du Brexit de Nigel Farage, fondé il y a quelques mois et arrivé largement en tête du scrutin européen fin mai, avec 31,6% des voix. A Peterborough, le parti europhobe et populiste avait fait encore mieux, raflant 38% des suffrages, largement devant le Labour (17%), les centristes pro-EU du Lib-Dem (15%), les conservateurs n'arrivant qu'en quatrième position avec 11%, à égalité avec les Verts.

Depuis ce triomphe, Nigel Farage rêve de renverser le système bipartisan entre conservateurs et travaillistes qui domine la vie politique au Royaume-Uni.

"Notre establishment politique a été mortifié par ce qui s'est passé" lors des européennes, avait ainsi déclaré cet apôtre du Brexit et partisan d'une rupture nette avec l'UE, lors d'une visite de soutien samedi à son candidat Mike Green. "Mais d'une certaine façon, ce qui se passe ici jeudi est encore plus grand": c'est "l'occasion d'écrire le prochain chapitre de cette grande histoire", avait-il ajouté au sujet de l'élection à Peterborough.

Dossier Brexit

Comment s'y retrouver dans l'imbroglio du Brexit? Toutes les infos et analyses dans notre dossier spécial >

Lire également

Publicité
Publicité