Publicité
Publicité
analyse

Theresa May s’affranchit des Brexiters durs

La Première ministre a demandé à l’UE une extension courte de l’article 50, jusqu’au 22 mai, sans participation aux prochaines élections européennes. Elle a également annoncé l’ouverture de négociations avec le leader de l’opposition Jeremy Corbyn.