Trump critique l'accord de Johnson sur le Brexit, Londres réplique

Boris Johnson et Donald Trump ©Photo News

Selon le président américain Donald Trump, l'accord du Premier ministre britannique Boris Johnson ne permet pas d'accord commercial avec les Etats-Unis.

Donald Trump a critiqué ce jeudi l'accord de sortie de l'UE du Premier ministre britannique Boris Johnson, qui selon lui ne permet pas de traité commercial avec les Etats-Unis, et l'a appelé à s'allier aux partisans d'un Brexit dur pour les législatives de décembre. Le président américain, qui avait précédemment promis au Royaume-Uni un "accord magnifique" une fois qu'il aurait quitté l'Union européenne, a donné un entretien à l'europhobe Nigel Farage sur la radio britannique LBC, en plein lancement de la campagne électorale pour les élections anticipées du 12 décembre.

"Nous ne pouvons pas faire d'accord commercial avec le Royaume-Uni."
Donald Trump

"Pour être honnête avec vous, avec cet accord, sous certains aspects, vous ne pouvez pas (faire du commerce). Nous ne pouvons pas faire d'accord commercial avec le Royaume-Uni", a déclaré Trump. "Je sais que Boris (Johnson) veut être très attentif à cela. Parce que d'une certaine manière nous sommes écartés, ce qui serait ridicule", a-t-il ajouté.

Dossier Brexit

Comment s'y retrouver dans l'imbroglio du Brexit? Toutes les infos et analyses dans notre dossier spécial >

Dans la même interview réalisée par téléphone, Donald Trump a appelé Boris Johnson à s'allier pour les législatives avec son "ami" Nigel Farage, pour qui l'accord négocié mi-octobre à Bruxelles maintient le Royaume-Uni trop proche de l'UE. "J'aimerais vous voir vous mettre avec Boris, parce que vous feriez un bon score, parce que vous vous en êtes très bien tirés lors des dernières élections et il vous respecte beaucoup", a déclaré le président des Etats-Unis.

La réponse britannique

Un porte-parole de Downing Street a répliqué que l'accord de sortie de l'UE négocié par Boris Johnson permettrait au Royaume-Uni de conclure des "accord commerciaux partout dans le monde, qui profiteront à l'ensemble du Royaume-Uni".

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité