Publicité
Publicité

Une leçon politique des élections italiennes

Les concepteurs de l’euro ont cru que les paramètres sociaux et capitalistiques s’ajusteraient à une monnaie qui serait elle-même la moyenne pondérée des forces relatives des économies des États membres. Cela ne s’est évidemment pas passé ainsi, d’autant qu’une moyenne pondérée conduit, en termes monétaires, à favoriser les pays forts et à accabler les pays faibles.