chronique

Astreinte Zeneca

Humoriste

Face aux mesures imposées depuis un an, il semble urgent de choisir la désobéissance solidaire, et de se mettre en état d"illégalité solidaire" face à l'État.

C'est le nom ad hoc pour l’amende de 5.000 euros qu'infligera le tribunal de 1ʳᵉ instance de Bruxelles à l'État belge si celui-ci ne parvient pas à donner un vernis légal aux mesures anti-Covid improvisées, heu… imposées depuis 1 an. La ministre de l'Intérieur a lancé un recours d'appel, mais comme la décision ne tombera que mi-mai, je m'y mets: l'ouverture des théâtres ce samedi est-elle plus illégale que la mesure pour les maintenir fermés?

Comme Quentin Dujardin peut désormais chanter sans être poursuivi, tout le monde va s'y mettre!

Comme "moins" par "moins" donne "plus", est-ce que "hors-la-loi" par "hors-la-loi" donne "shérif"? Qui s'y fraude s'y pique? Comme le chanterait Manu Chao: "Les mesures anti-Covid? Illégales! Les actions #Stillstandingforculture? Illégales. Et le secteur culturel? Il est gal… galvanisé!" Comme Quentin Dujardin peut désormais chanter sans être poursuivi, tout le monde va s'y mettre! Hum… Allons-nous jouer au duel "pot de terre contre potferdom"? Que nous apportera un affrontement avec le Codecroo, oui, c'est ainsi que j'appelle le Codeco vu qu'au final, qui décide de tout en solo sinon…

Modus Vivaldi

Alexander, aiguillonné par Franck? Comme l'estompement de la norme (l'État prenant des mesures sans consulter le parlement) et la désobéissance civile (des théâtres ouvrant couac qu'il en soit) ont un lien de parenté, trouvons un modus Vivaldi! L'exemple existe d'ailleurs déjà, Philippe Close n'a-t-il pas transformé la rébellion du KVS en "soirée-test" tout à fait officielle?

Battons-nous pour faire respecter l’égalité… dans l'illégalité! Nous sommes une seule équipe de 11 millions de joueurs, non? Alors tous au même niveau!

Battons-nous pour faire respecter l’égalité… dans l'illégalité! Nous sommes une seule équipe de 11 millions de joueurs, non? Alors tous au même niveau! Voici donc mon concept de "solidarité illégale" ou, si vous préférez, d’"illégalité solidaire". Le plan est simple: inscrivez-vous pour l’un des très nombreux événements dans l’un des 80 lieux culturels organisant la rébellion, portez des couleurs flashy devant le théâtre choisi afin d'attirer illico le regard d’un représentant de l'ordre, laissez-le vous verbaliser avec le sourire et remerciez-le!

"Sauve qui paie"!

À coup de 250 euros d'amende par personne, il suffira d'être une vingtaine par jour pour réunir les 5.000 euros d'astreintes Zeneca dont devra peut-être s'acquitter l'État prochainement. Non seulement vous aiderez Franck et Alexander mais vous soutiendrez du même coût le secteur culturel. Mon slogan? "Sauve qui paie!" Cela ne m'étonnerait pas que ces amendes soient à leur tour déclarées illégales, et donc elles vous seront remboursées! Attention! Cette opération "Get up Belgica!" devra bien sûr être menée jusqu’au jour où dans les ministères, ils auront fini de peser chaque mot de cette loi qui met une belle fessée à toutes nos libertés, la loi panpandémie.

Les artistes ne sont pas le problème, mais la solution.

Ah! Je savoure déjà toute l’ironie de ce plan… Que le secteur culturel vole au secours de l'État, voilà, après une année d’humiliation et de mépris, la manière la plus élégante de démontrer que les artistes ne sont pas le problème, mais la solution. En faisant d’Alexanderrr et Franck d’heureux chefs, nous deviendrons derechef essentiels!

Lire également