chronique

" Hep Vacci! "

Humoriste

L'humeur de Bruno Coppens.

Si cela continue, le RER risque bel et bien d’être inauguré avant la fin de la vaccination. Le petit nombre de convocations envoyées récemment par mail? C’est simplement le système informatique qui s’est mis au diapason de la limitation de vitesse dans la capitale: 30 à l’heure… Ou peut-être que le protocole pour remplir le Heysel fut le copier-coller de celui appliqué au monde culturel: ouverture de salles oui mais pour petites jauges!

Et pourtant, il y a un signe qui ne trompe pas quant aux progrès réels de la vaccination: l’infectiologue Erika Vlieghe s’est déjà reconvertie. Elle fait « coach santé »: « Ne râlez pas! Plaignez-vous moins! La lumière est au bout du tunnel ». On sent encore le manque d’expérience, elle confond développement personnel et méthode Coué « Ça ira! Ça ira! » mais elle a raison de se réinventer! La vaccination est lancée, on n’aura bientôt plus besoin des avis d’infectiologues sur les plateaux télé. Par contre, les psy et les coachs sont déjà en file d’attente.

Quant au fait de « moins râler » pour préserver ce qui nous reste de santé mentale, comment parvient-elle, elle, à vivre dans le déni de la gestion chaotique de la pandémie? À coups de Xanax comme ceux qui, surfant sur Omni Calculator, découvrent que leur date de vaccination est facile à retenir, c’est celle des élections présidentielles en France? Le gel de toute décision qu’Alexander De Croo a instauré fin février a plongé le pays dans l’angoisse, on connaissait le variant brexitannique, par contre, l’invariant belge… Quant à Frank Vandenbroucke qui a voulu faire « reset », il n’a pas précisé jusqu’où il remonterait pour la réinitialisation: au début du tracing? Du testing? Des masques? De la 4ème réforme de l’État? De la Muette de Portici?

Plutôt que de laisser les chauffeurs Uber sur le carreau, engageons-les tous pour l’effort collectif. Ils embarqueraient sur-le-champ les gens prêts à se faire vacciner.

Alors comme je sens nos dirigeants désemparés, changeant leur improvisation… pardon, leur stratégie d’heurt en heurt,  voici ma proposition pour accélérer la vaccination. Sans être expert, j’ai relié les deux problèmes bruxellois à la Une cette semaine (l’interdiction des chauffeurs Uber de téléphoner pendant leur course et les ratés des convocations). Ma solution s’appelle: « Hep Vacci! » Plutôt que de laisser les chauffeurs Uber sur le carreau, engageons-les tous pour l’effort collectif. Ils circuleraient non-stop en ville et tout comme vous entendez parfois dans votre rue, le ferrailleur hurlant dans un micro pourri: « Vieux fers, métaux rouillés! », on entendrait: « Il reste 235 places entre 11h et 12h aujourd’hui au Heysel, on vous emmène! » Ils embarqueraient sur-le-champ les gens prêts à se faire vacciner et les personnes à mobilité réduite seraient heureuses d’être véhiculées. On en profiterait aussi pour écouler le stock de masques Avrox s’avérant toxiques pour la santé en les plaçant au-dessus des véhicules sur les lettres Taxi comme emblème de l’opération!

Et si ma suggestion n’est pas entendue, il ne restera plus qu’à demander au Pape François de passer par Bruxelles en rentrant d’Irak, un baiser sur le sol devant le Heysel, imposition des mains et édiction d’une bulle papale. Et, espérons-le, une bulle sans contact reproché.

Lire également