chronique

L’abattage rituel étourdissant

Humoriste

L'humeur de Bruno Coppens.

Comme le sujet de l’abattage rituel est délicat, ma petite contribution sera d’analyser ce qui se pratique chez nos voisins français. Il faut rappeler d’emblée que, dans l’Hexagone, les mots pour désigner notre réalité sont différents. Si vous dites à une connaissance parisienne: "Demain, on déjeune? J’amène mes pistolets!", vous êtes sûr de ne voir personne avant midi ou alors… la police venue vérifier votre port d’arme. Sachez qu’en France, l’expression "abattage rituel" s’appelle "campagne présidentielle". L’aspect rituel provient de son retour inexorable en fin de quinquennat et il suffit d’écouter les candidats pour saisir qu’ils ont un abattage que pas mal de nos politiciens à l’éloquence aussi tonique qu’une voix de GPS doivent leur envier.

Sachez qu’en France, l’expression «abattage rituel» s’appelle «campagne présidentielle». L’aspect rituel provient de son retour inexorable en fin de quinquennat.

Pratiquent-ils l’abattage rituel avec étourdissement? Oui! Les Français sont évidemment étourdis vu qu’il y a déjà plus de 30 candidats, candidates, à l’abattage rituel 2022, tous et toutes la tête tournée vers l’Élysée. Étourdis aussi car les jeux ne sont pas faits! Jusqu’avant l’été, beaucoup tablaient sur une saison 2 de Macron à l’Élysée, l’emportant face à un nouveau raz-de-Marine mais voilà qu’Éric Zemmour, profitant de la bisounoursisation de la chef du RN, a mis les bûchers doubles, brûlant entre autres l'Etat, la justice, l'école et la famille! Pas encore candidat, il oscille entre 16 et 20% d’intentions de vote mais vise le 100 pur-sang français. Une radicalisation qui représente un cas de conscience pour le polémiste. Dans son "intention de programme", il veut que les Français ne parlent QUE français. Renoncera-t-il dès lors à organiser des meetings dans les Zéniths sur la Côte d’Azur? Supprimera-t-il de ses discours le mot échec qu’il ressasse pour définir la société française actuelle? Car les mots zénith, échec et azur sont d’origine arabe ou persane, ce que ce malin sait…

Il faut savoir que tous ces candidats s’avancent de leur plein gré vers l’abattage rituel. François Bayrou y va par réflexe et Mélenchon, lui, se lance pour la dernière fois dans la compétition. Dans cinq ans, il enverra son hologramme. Pour l’heure, qui sur la France insoumise mise un sou? Trop peu selon les sondages, tout comme pour Anne Hidalgauche. Les Verts, rêvant de Jadot en Espagne, auront, semble-t-il, le réveil douloureux. Quant à Arnaud Montebourg qui, souvenez-vous, bossa un temps pour le magasin d’ameublement Habitat, son parti "L’Engagement" évoque notre star à nous Robert Mailleux: "Avec toute mon équipe, je m’y engage"» La gauche lorgne moins du côté d’Habitat que d’Ikea, elle est en pièges détachés et tous semblent avoir perdu le mode d’emploi.

L’étourdissement perdurera longtemps puisque d’autres candidats devraient s’afficher. Peut-être Edouard Philippe qui avait quitté le gouvernement Macron en 2020 et vient de lancer son nouveau parti "Horizons", ce qui rappelle un certain Macron quittant le gouvernement Hollande pour lancer "En Marche"… Edouard Philippe est-il en marche vers les horizons de la présidentielle? Macron, lui, se présentera, son plan d’investissement à 30 milliards est un vrai programme de campagne!

Perso, je pense aussi à Thomas Pesquet qui rentre sur terre dans une semaine. Il a le profil idéal du candidat! Il a pris de la hauteur et a de la France actuelle une vision globale, la plus objective qui soit. Alors quittera-t-il la proximité de Jupiter pour venir ici-bas affronter Macron? En tout cas, lui qui a connu un vide sidéral pendant six mois ne sera pas dépaysé pour le reste de la campagne.

Lire également