billet

La cage aux fioles

Humoriste

L'humeur de Bruno Coppens.

Dans le compartiment surgélation, 3 flacons Pfizer sortent du rang:
-Paul, Émile, Victor, qu’est-ce qu’il se passe? lance le chef des fioles.
-Chef, pourquoi les troupes Moderna sont dans le frigo comme le beurre alors que notre régiment caille à - 70° comme des surgelés?
-Notre arme secrète doit rester givrée. Je ne peux rien dévoiler, c’est un dossier glacé X.
-Compris, chef!
-Sachez Victor, Émile, Paul, que vous sortirez tous trois ce matin pour le dégelé.
-Prêts, chef!
-Puis, direction la résidence « Les derniers beaux jours », vous aurez 6 heures max pour repérer le virus et lâcher la bombe.
-Moripourri te salutant!
-Bien, Émile.

Dépêchez-vous car les gens sont au bout du boulot. Théâtres, bars, restaurants fermés, des secteurs entiers déjà éteints, tout un pan démis…


-À quoi il ressemble, chef, le virus?
-C’est comme un oeuf à la cloque avec une coiffure punk autour.
-Beurk!
-Beurk, qui?
-Beurk, chef!
-Bien, Paul. Donc lâchez la dose dès que vous voyez une tête couverte de stalactifs.
-Même pas peur, chef!
-Dépêchez-vous car les gens sont au bout du boulot. Théâtres, bars, restaurants fermés, des secteurs entiers déjà éteints, tout un pan démis…
-On dit une pandémie.
-Pandémie, qui?
-Pandémie, chef!
-Attention! Il est possible que le virus apparaisse sous un autre aspect. Il a muté.
-Il a muté pour être plus près de sa famille, en Chine, chef?
-Non, Victor! Muter, ça veut dire qu’il peut surgir déguisé. Il a été au Brésil pour se transformer.
-En brésilienne?!?
-Je le savais, chef!
-Comment ça, Émile?
-Ben oui, chef! Au début, on disait le Covid puis un jour, la Covid, c’est un virus transgenre.
-Plutôt le genre à mettre en transe toute la planète, chef!
-Écoutez, grâce à nous, on croyait le virus en obsolescence proclamée, en fait il est en phase germinale.
-Le retors, chef!
-Il est au fourbe et au Malin pour tout mettre sens dessus de souches.
-C’est pour cela qu’il est parti au Brésil?
-Et aussi dans les îles brexitanniques et en Afrique du Sud.
-Le veinard! Il fait chaud là-bas, chef!
-Il a permuté, créé une paire mutante puis est rentré avec ses cousins germants pour former un groupustule.
-Le sournois, chef!
-Il serait plus contaminant. Il suffit que quelqu’un postillonne et hop! Le virus lui agresse la parole et pénètre par la salive dans ses cellules.
-Mais nous, on n’a pas muté en même temps que l’ennemi, chef?!?
-Bien observé, Paul! Mais nous devons lâcher nos doses quand même, les pays ont payé cher et vilain!
-Évidemment, chef!
-Nous sommes la génération sacrifiée. D’autres armées mieux adaptées poursuivront notre tâche pour la vaccination de 2022.
-Ah bon?!? Ça ne va pas s’arrêter, chef?
-Jamais! C’est comme la grippe. Faudra tous les ans vacciner le monde entier, les humains porteront le masque à vie, plus d’embrassade…
-Mais les gens, ils ne vont jamais tenir, chef!
-Et encore, ils ignorent quand surgira l’autre danger.
-Lequel?
-Lequel, qui?
-Lequel, chef?
-Le futur danger, c’est le variant belge.
-Ahahah!
-Bonne chance à vous 3!
-Merci, chef!

Lire également