billet

La troisième vague

Humoriste

S'il y a une troisième vague, c'est que la fin du monde ne viendra pas avec la deuxième ! Un billet de Bruno Coppens.

Une troisième vague? Mais bien sûr! Je suis un grand optimiste, vous le savez, et l’évoquer dès maintenant devrait tou.te.s nous rassurer. S’il y en a une troisième, c’est que la fin du monde ne viendra pas avec la deuxième! Etes-vous prêt.e.s à l’accueillir comme il se doit? Voyons quel est votre état d’esprit actuel. Répondez à 2 questions:

1.Avez-vous pensé sans l’énoncer publiquement que l’augmentation constante de morts du Covid-19 en Amérique est une bonne nouvelle pour la planète car cela augmente chaque jour les chances de voir Trump échouer aux élections de novembre? Oui - Non.

2.Espérez-vous secrètement que l’image d’Anvers soit plus dégradée encore que celle de Charleroi afin de rééquilibrer les rapports de force entre Bart et Paul pour les négociations actuelles? Oui - Non.

Voici mon diagnostic: 2 oui: le burn out vous guette sérieusement; 2 non: vous êtes le Pape François.

En dehors des virologues, Sophie devrait aussi consulter des psychologues de mon niveau et autres spécialistes des comportements humains. Ainsi, à propos des bulles (max 5 en dehors du foyer), écoutons ce qu’en dit un certain P. Desproges: "Quand on est plus de 4, on est une bande de cons. A fortiori, moins de 2 c’est l’idéal." Cet avis est d’ailleurs confirmé par un certain G. Brassens: "Le pluriel ne vaut rien à l'homme et sitôt qu'on est plus de quatre, on est une bande de cons!"

L’Europe qui regroupe 27 pays, c’est une bande de quoi?

Alors, du coup, l’Europe qui regroupe 27 pays, c’est une bande de quoi? La solidarité affichée récemment par tous les pays européens pour aider financièrement les pays les plus touchés fait dorénavrant place à la suspicion généralisée. Les gestes barrière se sont métamorphosés en gestes frontière. Imaginez les touristes belges partis peinards pour le Valais, l’expression "Suisse zone verte" étant un pléonasme. La Belgique classe la région "zone rouge" et les Valaisans de s’imaginer que ce sont ces touristes belges justement qui les ont contaminés! On passe de "Comment hâlez-vous?" à "En santé de vous voir partir!"

Autre cas, l’Espagne. Déjà aux abois avec ses zones reconfinées, elle fait maintenant de l’ibèretension à cause de Juan Carlos envolatilisé. Du coup, la région qui accueillera Juan passera-t-elle en zone rouge? S’il est parti avec sa maîtresse, son gendre  et ses courtisans saoudiens, sa bulle de 5 va-t-elle exploser? Et Stéphane Bern? S’il part faire un reportage sur l’exil de ce grand Roi déchu, son voyage sera-t-il classé "essentiel" ?

Il est temps d’harmoniser au niveau européen les critères déterminant les zones à risque et nos possibilités de déplacements. Cela mettra fin à la chaocophonie actuelle.

Hum… Je ne devrais pas donner d’avis sentencieux. C’est succomber à cette maladie répandue sur Twitter et Facebook où nous sommes 11 millions de virologues, 11 millions de ministres des affaires étrangères! Du coup, me revient cette phrase de l’auteur Savinien de Cyrano de Bergerac: "Il y a beaucoup de gens dont la facilité de parler ne tient que de l’impuissance de se taire."

C’est bien dit, hein? Hum… Bon. J’ai compris, j’arrête là. A samedi prochain!

PS: A cause d’un orage violent, la représentation d’"Andropause" à Spa du 2 a été reportée au 12 août à 21h en plein air!

Lire également