Mort à crédit

Nous sommes passés à l’heure d’été. Tiens, au fond, Marie-Dominique, peut-on encore dire "heure d’été" ou faut-il préférer "heure des vacances de printemps"? Désolé, je vire cynique. Faut dire, j’ai pris un coup de vieux lundi dernier.

Je me suis trompé de poisson d’avril dans les journaux! C’est un symptôme de sénilité précoce, non, de ne plus reconnaître le réel du fictif? Pourtant, il me semblait gros comme un… thon harponné par un Marseillais: "Ouverture d’une nouvelle banque en Belgique." J’ai souri, ajoutant pour moi-même que, vu l’effondrement du secteur en Europe, les journalistes auraient pu avoir pitié. Et voilà que, le lendemain, personne ne démentait! Crelan existe belge et bien. Crelan, mix entre Crédit Agricole et Centea. Je comprends l’urgence du changement. Pour beaucoup, les banques ont perdu tout crédit et "agricole" est un mot en voie de disparition qui sent déjà le musée, le folklore d’antan… Et dans "Centea", vous avez "cent", ce qui correspond grosso modo à ce que rapporte tout compte d’épargne. Crelan… Le marketing créatif aurait-il mixé crédit et élan? Déjà que le mot "crédit" ne soit pas complet montre la prudence des dirigeants de la boîte, ils ne vous promettent plus la tune. Et le mot "élan" ne mange pas de gain. Il fonctionne comme un mantra si vous aimez les Bonzes offices, comme un vœu pieu si vous avez "liké" Pape François sur Facebook ou comme un attrape-nigaud si vous êtes tendance orthodoxe, épargnant chypriote… Au final, qu’est-ce qu’on retient? Crelan rime avec "très lent". C’est dire leurs espoirs d’une reprise économique imminente…

Ah! Avant, les banques osaient choisir un nom puissant! Un "Fortis", par exemple, rassurait! Axa, Dexia? Cela donnait l’impression que la banque avait toujours existé. La carte de crédit était baptisée "Maestro", cela valorisait le client. Même le logo du soldat en cotte de maille sur le devant des agences Crédit Communal avec l’épée taille Siffredi dégageait un sentiment de sécurité totale. Depuis, le secteur a perdu de sa superbe. Devoir demander régulièrement de l’aide à l’État comme un simple SDF, Sans Dépôts ni Fortunes, est une humiliation pour un banquier. Sa vie avilie va à vau-l’eau, alors, pour le choix d’un nom, aujourd’hui, il donne dans le modeste. La dernière fois où des financiers ont essayé le coup du mot latin pour frimer fut un échec total: "Belfius". Qu’est-ce qu’on a ri! Avant, aujourd’hui, d’en pleurer… Mais pourquoi les banques fusionnent-elles encore?! Faut pas s’appeler Mittal pour savoir que la fusion est le passage d’un état solide à la liquidation…

Quelle folie, une nouvelle banque! Et deux alors! Une semaine avant Crelan, surgissait "New B", banque "coopéractive" qui a tout compris! Comme les autres agences se dématérialisent, damnées en année (150 agences en moins chez BNP Paribas Fortis, fermetures aussi chez Belfius et ING), New B commence directement dans le virtuel et ne verra le jour que dans un an et demi, autant dire une éternité dans le contexte actuel… Alors? New B, la solution miracle? Versez vos parts et comme on dit: "Qui virera verra!"

Un peu partout en Europe, les banques sont prises en flagrant débit. Moi, je vous le dis, nos aïeux avaient raison: revenons aux bas de laine! Hum… Si je commence à écrire qu’avant, c’était mieux, je suis vraiment prêt pour le home de vieux… Non non, allez, ressaisis-toi, Bruno. Force-toi à croire en quelque chose… Tiens, justement! Le succès fulgurant de New B est une sueur d’espoir dans cette noirceur opaque, non? Crois aux banques! Ne vire pas "mécrélan"! Oups…. Je ne m’y ferai jamais à ce mot-là.

Dans la vraie vie, lorsque quelqu’un change de nom, souvent il fournit la preuve qu’il a quelque chose à cacher. C’est l’ère du soupçon généralisé: "A la banque? T’as que dalle, que des mots en ‘al’: paradis fiscal, argent sale, scandale!" Ah! Ma petite dame, la banque: on y a cru. Ca ne croît plus, on est cuit! Même l’écureuil, symbole ancestral de l’épargne, est aujourd’hui une espèce à protéger…

[Suivez Bruno Coppens sur Twitter]

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés