billet

Pfizer et Moderna sont dans un labo

Humoriste

L'humeur de Bruno Coppens.

Dis, Pulitzer…
-Pfizer!
-Ça te fait quoi d’être en obsolescence proclamée?
-Tu sais, Materna…
-Moderna!
-Notre date de péremption, c’est dans 6 mois mais je préfère vivre comme James Dean plutôt que comme Jeanne Calmant. Profite de ce quart d’heure de célébrité.
-Planétaire! À côté, la promo d’Obama pour son book, c’est de la groupie de chansonnier.
-Faut se dépêcher, les gens ont la mort aux frousses.
-Pourtant, y’a eu pire avant! La grippe espagnole, la bande à bacilles, ça, c’était de la pandémie qui durait. Ici, juste un an et on est déjà à pratiquer le covidus interruptus.
-Allez! Nettoyons cette saleté! Je me sens comme l’homme qui tombe Harpic.
-Les hôpitaux nous attendent à draps ouverts, ils en ont assez de compter des morts du matin jusqu’au suaire.
-On va aller rebooster leur système de défense immuniterne.
-Mais dis, Panzer…
-Pfizer!

La grippe espagnole, la bande à bacilles, ça, c’était de la pandémie qui durait. Ici, juste un an et on est déjà à pratiquer le covidus interruptus.

-Y a quand même un truc qui me siphonne, ce sont les effets secondaires.
-Tout le monde marche sur des voeux, on ne sait pas! Alors ils racontent que nous, les vaccins, on est le remède miracle pour le monde entier. Souvent, ils prennent leurs récits pour des ländern, tu sais.
-Tu sais d’où tu viens, toi?
-On m’a raconté que c’est dans un labo où ils ont déchiqueté du pangolin pour extriper le microbe! Tout était sang dessus de souche puis ils m’ont fait naître par fécondation in nitro.
-Tu descends du pangolin?
-Ben quoi? Faute de grippe…
-On mange des merdes! Et après?
-Après, j’ai voyagé de pore en pore, pour tester mon efficacité, ça a coupé la peau des fesses! Je volais en 1ère glace. Dans le frighiver à l’arrière… De l’Afriche du Sud au Pérou, c’est sûr, on m’a inoculé le virus du voyage. Et toi?
-Je me souviens juste d’un grand bruit! Des gens qui crient au génie et me cryogénisent. Du coup moi, à -70°, I’m raidi! Raidi to go! Vaccinons à tour de bras! On commence par les pauvres, je suppose?
-Heu… En Afrique, tu iras tout seul. Moi, passer de -70° à + 40°, le chaud-froid, je tiens à mes gènes. Puis paraît que niveau équipement en seringues, autant chercher une aiguille dans une boîte de soins.
-N’importawak! Là-bas, ils ont réussi à freiner l’épidémie alors!
(bruit de porte)
-Moi ze veux bien y aller, en Afrique!
-C’est qui, lui?
-C’est le p’tit nouveau…Alka.
-Zenecca.
-Ah oui! Le gars efficace à 70%. Ahahaha!
-Ho! Z’est pas zympa! Ze vais rattraper mon retard, faut vazziner zix milliards d’humains! Zans moi, z’est impozzible.
-6 milliards? Moins tous les anti-vaccins!
-Ceux-là! Quand ils sauront que sans nous, ils ne monteront plus dans un avion et n’entreront pas dans un restau, sauf du coeur.
-Allez! On y va, Alka-Seltzer?
-Zenecca!
-Opération vaccination, c’est parti! Allez, appelez nos petites soeurs pointues!
-Ingue, ma seringue, ne vois-tu rien venir?
-Voici les magiciens doses!
-Zoyeux Noël!

Lire également