billet

Wallons-nous-en!

L'humeur de Bruno Coppens.

Le touriste belge est patriote. Il était déterminé cet été à sillonner son beau pays, le "rail pass" pour sésame. Hélas, comme pour les masques, les tests, la formation d’un gouvernement et le vote de la loi IVG, il y a eu, comme on dit, "un Koen dans le potage". Au final, le pass ne pourra être utilisé qu’à partir du… 17 août, en fin de vacances quoi. Et attention! Pas durant les week-ends d’août! Le touriste belge prendra donc sa voiture.

Malgré toutes les déconvenues, le touriste belge part quand même en excursion. C’est sa façon de remplir son devoir de citoyen.

S’il n’a pas de voiture mais possède un deux-roues, le touriste belge est vraiment verni car le train est, certes, payant jusque mi-août mais il n’y a pas de supplément vélo! Youpi! Enfin… Attention! Le vélo n’est autorisé que sur les trains roulant vers la côte ou sur la ligne Bruxelles-Arlon et à condition que le train n’arrive pas AVANT 13h! Au retour, le touriste et son vélo devront quitter la gare côtière AVANT 16h ou APRÈS 20h. Comme le créneau de visite est aussi généreux qu’une poignée de main entre Bart et Paul, le touriste belge préférera louer une voiture.

Malgré ces déconvenues, le touriste belge part quand même en excursion. C’est sa façon de remplir son devoir de citoyen. Dès le 13 mars, il a rêvé de château en épargne alors maintenant, il accepte qu’on le somme d’être la bête de somme qui consomme. Et puis, si le touriste belge voyage de ville en ville, c’est aussi parce qu’il espère secrètement croiser son roi, Philippe, qui, avec Mathilde et sa famille, visite les beaux coins de chez nous, enfin… visitait. Le Roi a dû tout arrêter mi-juillet: "Je peux plus,  j’ai discours du 21!" À la place de son souverain, le touriste belge voit d’autres touristes, belges aussi. Il retrouve son collègue de bureau mais en bermuda, son voisin de palier mais en tongs, sa femme de ménage avec des lunettes de soleil. Il est heureux de découvrir que l’exotisme est à sa porte!

Le touriste belge est résilient. Il se dit qu’il vaut mieux de toute façon éviter la côte et les Ardennes. Des plages qui peuvent passer d’un jour à l’autre de "fréquentation autorisée" à "accès aux plages interdit" ne rassurent pas le touriste et Arlon n’est qu’à 14 km d’Aubange, ville en voie probable de reconfinement! Le touriste belge restera chez lui et regardera des vidéos de kayak et de cuistax.

Le touriste belge, au final, reste assez volontiers chez lui. Il sait qu’il ne faut pas prendre la route pour voyager à travers le Royaume! Il suffit de lire les petites annonces de location, cela lui fait un fort beau circuit: "Louez une Battice avec un grand Hal d’entrée donnant sur Lacuisine  comprenant l’Hamoir à vaisselle, un Mirwart au-dessus d’un bel Attre, derrière, un Lavoir pour Lessive et en haut, une chambre avec Silly." (*) Cela lui permet de retrouver les plaisirs d’antan: "Il y a du Ciney en plein air et après, grand Baal et jeu de Quartes. Vous pourrez déguster des Pesche Hotton et manger des Haren en Fraiture ou en Bouillon." (**) Et il peut aussi rêver d’aventures coquines: "Mets-toi Hannut, en tenue Dave! Et sur la Semois, enlace-moi! "(***)

(*) (**) (***) Vous aussi réalisez une excursion sans aucun risque! Retrouvez 20 communes belges.

Lire également