interview

"Le tax shift serait de 5 milliards d’euros"

©L'Echo

Didier Reynders est l'invité de Business Seat. Quelques heures avant de rejoindre un sommet européeen extraordinaire sur la question des migrants en Méditerranée, le ministre des Affaires étrangères a donné des précisions sur la capacité d'accueil de la Belgique. Il est aussi revenu sur le débat national de la réforme fiscale avec des chiffres ambitieux.

 

"La première responsabilité, elle est dans les pays d’origine des migrants."

******
"On aimerait que toute l’Europe agisse de la même façon sur l’accueil des migrants."

******
"L’Europe pourrait accueillir 10.000 réfugiés dont 300 en Belgique."

******

"Il faut faire attention. La meilleure façon de faire venir des groupes terroristes chez nous, c’est de les dissimuler à l’intérieur de ces nouveaux arrivants." 

******
"Il est clair que le président Bachar al-Assad ne peut pas jouer un rôle dans la solution définitive en Syrie."

******
" Il y a quand même des contradictions invraisemblables chez les syndicats. On doit pouvoir en débattre. "

******

"Le tax shift serait de 5 milliards d’euros dont 3 à 3,5 via la TVA, la taxation environnementale et celle sur le capital."

******

Tout le confort de la bu­si­ness class, sauf pour les ques­tions. L’Echo et Key­news TV s’as­so­cient pour vous of­frir chaque se­maine l’in­tel­li­gence du bu­si­ness dans une émis­sion vidéo de 15 mi­nutes.

Retrouvez toutes les vidéos dans notre dossier.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content