27 magasins Carrefour fermés à Bruxelles et en Wallonie

©BELGA

A l'issue d'assemblées générales organisées dans les magasins, 27 sites ont décidé de partir en grève; et ce probablement jusqu'à lundi. D'autres magasins pourraient suivre le mouvement.

Vingt-sept magasins Carrefour n'ont pas ouvert leurs portes ce vendredi à Bruxelles et en Wallonie, au lendemain de l'annonce d'un plan de restructuration qui pourrait coûter jusqu'à 1.233 emplois, a indiqué Delphine Latawiec, secrétaire nationale de la CNE. Dans la foulée de l'annonce des magasins avaient déjà fermé leurs portes.

Il s'agit de

• Des sept magasins du Hainaut
• Des cinq hypermarchés à Bruxelles
• Des trois magasins du Brabant wallon
• De six sites à Liège
• De l'hypermarché de Genk

De nombreuses questions en suspens chez Carrefour France  

De "nombreuses questions" sont encore en suspens après la première réunion du comité de groupe France de Carrefour. Il y a trois jours, le CEO du groupe Alexandre Bompard annonçait son plan de transformation avec à la clé 2.400 suppressions de postes

Cette réunion extraordinaire du comité de groupe se tenait en présence du CEO. "M. Bompard a présenté ses éléments, mais rien de neuf et pas de détails sur différents points de son plan," indique Michel Enguelz (FO).

Les syndicats espéraient obtenir des précisions. "Les deux milliards d'économies, comment on va les faire?" Sur l'avenir des hypermarchés "qui perdent de l'argent" et ne sont pas concernés pour l'instant par le passage en location gérance, M. Bompard "n'a pas répondu". 

"Il réfute le fait qu'il y ait un plan caché" aux conséquences sociales plus graves."La réduction des surfaces des hypermarchés n'est toujours qu'un effet d'annonce et s'apparente toujours à un flou artistique. Quelles conséquences pour les salariés et l'encadrement du non alimentaire? Rien n'a été développé à ce sujet", a souligné le SNEC CFE-CGC.

L'hypermarché d'Etterbeek a descendu son volet en début d'après-midi. Le magasin de Tomberg à Woluwe-Saint-Lambert a également fermé boutique durant quelques heures par solidarité.

Ces fermetures ont été décidées à la suite des assemblées de personnel. "Il est possible que la situation bouge encore et que d'autres magasins décident de fermer par solidarité", ajoute la représentante syndicale.

Plusieurs magasins en grève vendredi devraient poursuivre le mouvement ce week-end. Le SETCa Charleroi a déjà annoncé que les magasins Carrefour de Bomerée et Gosselies resteront fermés ce week-end.

Jeudi, la direction de Carrefour a annoncé, lors d'un conseil d'entreprise extraordinaire, un plan de restructuration qui pourrait toucher jusqu'à 1.233 travailleurs, dont 1.053 personnes dans les hypermarchés et 180 au siège central. Les hypermarchés Belle Île à Liège et celui de Genk (Limbourg) devraient par ailleurs fermer tandis que d'autres passeraient d'hyper en market ou verraient leur surface réduite.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content