Les magasins Carrefour en grève le resteront probablement jusque lundi

©EPA

Onze hypermarchés Carrefour wallons, notamment ceux de Haine-Saint-Pierre, Soignies, Froyennes, Belle-île et Grands Prés se sont mis en grève suite à l'annonce du plan de restructuration de Carrefour Belgique qui prévoit la perte de 1233 emplois. A Bruxelles, tous les hypermarchés ont fermé les volets. Ils resteront fermés probablement jusque lundi.

Les hypermarchés Carrefour de Haine-Saint-Pierre, Soignies et Froyennes ont été les premiers à partir en grève jeudi dès l'annonce du méga plan de restructuration du groupe Carrefour en Belgique. Ils ont été suivis par ceux de Belle-île, Grands Prés, Bomerée et Mouscron. 

©EPA

 Bruxelles, tous les hypermarchés se sont mis à l'arrêt. L'hypermarché d'Evere, situé juste à côté du siège social de l'entreprise, a fermé ses portes dès 15h30. Il a été rapidement suivi par celui d'Auderghem. "D'autres magasins attendent le retour des délégués présents au conseil d'entreprise", a prévenu le syndicat socialiste Setca. Le mouvement de grève dans les magasins Carrefour continuera probablement jusqu'à lundi, a déjà annoncé de son côté la CNE.

"Sur le terrain, nous constatons que les employés souhaitent envoyer un signal fort à la direction. Tous les magasins ne seront pas fermés. Mais il y aura des mouvements de grève d'ici la fin du week-end. Des assemblées du personnel sont prévues. On convoquera ensuite nos équipes lundi à la CNE. On y verra alors plus clair sur la stratégie à suivre", a indiqué Delphine Latawiec, secrétaire nationale de la CNE.

Les économies envisagées par le groupe français devraient entraîner le départ de 1.233 travailleurs. Un conseil d'entreprise extraordinaire a eu lieu au siège central à Evere. La mesure concerne 1.053 personnes dans les hypermarchés et 180 au siège central.

©EPA

Les hypermarchés Belle Île à Liège-Angleur et celui de Genk (Limbourg) devraient fermer leurs portes. Trois hypermarchés (Westerlo, Bruges Saint-Croix et Haine-Saint-Pierre) deviendront des market et l'hypermarché de Turnhout verra sa surface réduite.

Les mesures annoncées ne concernent pas les 443 supermarchés et les 296 magasins Express. "Une annonce violente qui choque avec un manque de clarté absolu. Scandale. Les magasins réagiront", prévient Delphine Latawiec.

©EPA



Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content