"Un conseil d'entreprise très tendu" chez Carrefour

©BELGA

Un conseil d'entreprise "très tendu" s'est tenu ce mercredi au siège social de Carrefour à Evere. "La direction n'a pas apporté de réponses", a notamment regretté Myriam Delmée, vice-présidente du Setca.

"Le conseil d'entreprise a été très tendu et la direction n'est pas venue avec des réponses concrètes mais un complément d'information. Tout cela reste très vague, sans plan commercial." Voilà en quelques mots la situation à la sortie du conseil d'entreprise qui s'est tenu au siège social de Carrefour à Evere ce mercredi.

"Les pertes d'emplois sont estimées entre 10 et 24-25 personnes par hypermarché touché mais cela reste vague et variable. Plusieurs services sont touchés au siège mais où et combien de postes?"
Myriam Delmée
Vice-présidente du Setca

"Les pertes d'emplois sont estimées entre 10 et 24-25 personnes par hypermarché touché mais cela reste vague et variable. Plusieurs services sont touchés au siège mais où et combien de postes?", explique Myriam Delmée, vice-présidente du Setca. "Finalement, on n'en sait pas beaucoup plus. Nous voulons des réponses chiffrées sur les magasins lors du prochain conseil d'entreprise." Celui-ci se tiendra le 7 février prochain.

Du côté du Setca, on ne prévoit pas d'actions dans l'immédiat "sauf si cela pouvait dégénérer dans les assemblées de travailleurs". Myriam Delmée indique aussi que sur le dossier de la digitalisation, la direction n'a parlé que de l'introduction de caisses self-checkout au cours des deux prochaines années.

Pour justifier l'implantation de caisses self-checkout, Carrefour explique que ce type de caisse est apprécié des clients, est "idéal pour des achats rapides" et évite les longues files.

Les syndicats rencontraient la direction de Carrefour dans le cadre de la première phase de la procédure Renault, initiée à la suite de l'annonce de la suppression de 1.233 emplois par l'entreprise la semaine dernière.

Lidl engage

Alors que Carrefour coupe dans ses effectifs, Lidl envisage quant à lui d'accroître ses activités. Le discounter allemand a annoncé qu'il allait recruter 1.500 collaborateurs ces trois prochaines années en Belgique.

©Photo News

Lidl veut ouvrir une vingtaine de nouveaux magasins chaque année. Le mois prochain, l'entreprise ouvrira son 300e magasin en Belgique.

D'ici à 2020, l'enseigne pense compter 8.500 collaborateurs dans le pays. "Notre stratégie de bas prix et d'un assortiment limité mais de qualité de marques de distributeurs plait clairement aux consommateurs", commente Lidl.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content