La justice allemande autorise la remise à Madrid de Puigdemont

©REUTERS

La justice allemande a autorisé la remise de l'indépendantiste catalan Puigdemont à l'Espagne, pour "malversations". Et maintenant?

La justice allemande a autorisé la remise à Madrid du chef indépendantiste catalan Carles Puigdemont pour malversations mais a rejeté le motif plus grave de rébellion pour lequel il est inculpé en Espagne.

"L'extradition pour l'accusation de détournement de fonds publics est recevable, une extradition pour l'accusation de rébellion n'est pas recevable", selon le tribunal du Schleswig-Holstein, précisant que désormais il revient au procureur d'organiser cette remise aux autorités espagnoles et que "Carles Puigdemont reste libre" dans l'intervalle.

Carles Puigdemont a immédiatement indiqué qu'"il se battra jusqu'au bout". Il a ainsi interjeté appel contre la décision de l'Allemagne de le livrer à l'Espagne, a indiqué son avocat Paul Bekaert.

Pourquoi?

Le leader catalan est poursuivi dans son pays pour avoir participé à l'organisation d'un référendum sur l'indépendance de sa région le 1er octobre 2017. La justice espagnole estime que cette consultation populaire illégale a nécessité 1,6 million d'euros de deniers publics.

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content