Puigdemont veut présider le "Conseil de la république catalane"

©AFP

Carles Puigdemont ambitionne de prêter serment à Bruxelles le 18 février. Non pas pour diriger la Catalogne, mais le "Conseil de la république catalane", un préalable à la création, interdite par l'Espagne, d'une république en Catalogne.

Le ministre-président destitué de la Catalogne Carles Puigdemont nourrit l'intention de prêter serment le 18 février à Bruxelles. Une prestation de serment pour présider le "Conseil de la république catalane", un conseil qui n'existe pas encore mais qui serait dès lors une première étape en vue de la création d'une république catalane.

Cependant, Carles Puigdemont ne perd pas de vue son objectif de présider également la région catalane, en attendant une hypothétique indépendance. Pour cela, il devrait rentrer en Espagne et prêter serment, le 21 ou le 22 février, devant le parlement catalan.

Comme il est conscient que ce ne sera pas évident (il sera arrêté au moment où il posera le pied sur le sol espagnol, ndlr.), il pourrait aussi désigner un élu de son parti JxCat pour le remplacer. L'identité de ce "remplaçant" n'est toutefois pas communiquée.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content